tpl borderline Index du Forum tpl borderline
Pour ceux qui veulent savoir, se comprendre ou comprendre un proche atteint du trouble de la personnalité limite... bienvenu dans mon enfer.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pour mieux se parler...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Silencieuse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 03:37 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Bonjour douce Silencieuse !
Est-ce que ça va ?

J'ai trouvé un moment de paix... ça fait du bien. Je suis revenu au gris.
Si tu as trouvé mes propos un peu trop... troublés ou troublant, je m'en excuse.
Ma vie est en dents de scie, mes épisodes imprévisibles.
Ce site est un espace pour me vider le coeur, essayer de sortir le mauvais... évacuer.
Y trouver une compagne spéciale, c'est un cadeau qui me permet de travailler sur moi.

J'ai une tendance naturelle à m'excuser très souvent. Pas juste devant toi, mais devant bien des gens quand j'ai de l'estime pour eux. J'ai tellement peur de blesser parce que j'ai conscience de ce que je suis... un genre de colosse aux pieds enracinés, sans peau, sans yeux, ni poumons ni coeur... un monstre.

Je me sens comme une bombe à retardement... sans horloge pour dire encore combien de temps. Et les gens me donnent des coups de pieds pour essayer de me désamorcer... Je ne passe pas du noir au blanc. Je ne dépasse presque jamais le gris moyen. Être heureux, je ne me souviens pas du sentiment, je me souviens pas de l'avoir été. J'essaie d'être stable dans le gris moyen, mais depuis quelques années je suis carrément en enfer, dans les psychoses de mes 12 ans et avec mes 47 ans, je me débrouille un peu mieux. Ça reste que c'est trop noir, trop profond et trop souffrant même à mon âge. Je vais en crever, j'ai peine à croire que je vais survivre cette fois. Trop c'est trop...   

Je suis toujours dans ce noir, je croyais m'en être sorti. Je voyais bien que j'étais très différent, je comprenais pourquoi, j'avais fait la paix en acceptant les réponses vaseuses de mes parents sans réussir à compléter le casse-tête et voir l'image. Mon père ne pouvait pas être fière de moi, de ce qu'il avait démoli... Je n'étais pas mort, m'avoir dans sa face avec ses ravages, c'est plus difficile d'aimer ce que l'on voit. Il m'a méprisé sur son lit de mort !!! Après des années de paix ! J'ai toujours été fière de moi parce que j'avais survécu... je n'ai pas fait ce que mon père voulait... que je me suicide pour encore plus détruire ma mère.

C'est me sentant abusé que j'ai fréquenté ma mère dans ma paix. Mon diagnostique m'a fait poser beaucoup de questions pour trouver les morceaux manquants. La phrase qui tue : Il me l'avait dit qu'il allait te briser...
Cette phrase dite, le flashback de l'enfant de 12 ans qui supplie sa mère et sa réponse :Il me l'avait dit qu'il allait faire ça... Soit courageux ! Tu es mon héro.

Mon casse-tête s'est complété. Ce que j'y vois est impardonnable. La paix est rompu.
Le mal dont je souffre, c'est d'avoir été détruit par mon père sous les yeux de ma mère... et elle n'a rien fait pour me sauver. C'était tellement volontaire et prémédité, c'est à m'en couper le souffle.
De l'autre côté, c'est tellement lâche... ne pas regarder son enfant crever pour ne pas être malheureuse.  

Ma conjointe peste comme une enragée devant sa belle-mère. Elle n'arrive pas à comprendre autant d'inconscience dans une femme si gentille. Le premier regard séduit, le deuxième tue... La notion de famille, c'est quoi ? Ça ne veut plus rien dire pour moi. Tous les liens ont été brisés. Pas de père, pas de mère, et pas de soeur. Tu comprends ?

Ma mère me dit qu'elle m'aime... Je ne comprends pas ! Je ne comprends pas l'amour. Aimer ça veut dire quoi ? Je sais que ma mère n'est pas une référence valable. Je suis mort de m'être fait aimé autant de cette façon. L'image de la femme en prend un sale coup. C'est difficile de faire confiance.
Les femmes sont très cruelles, elles m'ont fait beaucoup de mal. Me faire dire non, pour mon âme c'est du rejet, ça fait mal. Se faire dire non tout le temps, c'est un précipice creusé dans mon coeur. Ma relation de couple me fait mal de ce côté, c'est l'unique sujet de discorde entre nous. Mais c'est assez important pour que je n'arrive pas à remonter du fond, de ce noir qui me mange. J'entretien ma douleur...

Résumé de l'histoire, je n'ai pas été aimé. Toi non plus de toute évidence...
"Si"... c'est un sale mot. On ne peux pas changer ce qui est fait, la conscience c'est d'éviter de se détruire et de détruire les autres.

Si j'avais été touché, j'aurais été sauvé. C'est ce que je crois, mais je doute que d'être abusé soit mieux.
Ceux qui ont étés abusés se disent sans doute : Si personne ne m'avait touché, j'aurais été sauvé...
Je trouve que tu es chanceuse d'avoir eut une sexualité variée, la mienne est si pauvre.
Tenir de tels propos, c'est regarder seulement le "bon" côté, celui d'être désiré. Quand on comprend que ce n'est pas de l'amour, qu'on est utilisé... C'est la trahison, c'est la blessure.
Même aux antipodes, nos blessures sont les mêmes, le résultat est le même. On est TPL et on a mal.

Un dicton ne dit pas qu'il vaut mieux avoir des remords que des regrets ? Avoir vécu, c'est mieux que n'avoir rien fait. Doit-on s'excuser d'avoir vécu, avec les outils qu'on nous a donné ?  Je ne peux m'excuser de ce que je suis, je suis le meilleur que j'ai trouvé en moi. Si... si j'étais le pire... c'est l'inconnu qui m'aspire. Pour me libérer de ma colère, je rêve d'être ce monstre... et quelques fois je sombre, dans sa masse je suis enveloppé, protégé de tout, et je peux enfin dormir quand il est de garde. Je pleure quand je reviens, pas quand j'y suis.



  
  

  


Dernière édition par Admin le Lun 12 Aoû - 11:46 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 03:37 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 13:07 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Je suis vraiment heureux que tu ais choisie de te poser sur mon site.
Je sais que je te le dis très souvent... il faut croire que c'est vraiment ressenti et sincère.
J'espère ne pas trop t'agacer avec ça.

Pour tes propos, soit rassurée... comme du Teflon, rien ne colle sur moi. Comme le diamant, rien n'égratigne ma surface. Je ne suis pas fragile, je ne suis pas sensible. Plus on me couvrir d'insultes, plus je souris... et je ris. C'est très provoquant comme attitude, mais les attaques des autres ne sont que du vent qui glisse sur ma peau, sans laisser aucune trace. M'insulter, c'est dur... Me blesser c'est très difficile. Ce qui me blesse, c'est de voir partir ceux que je voudrais voir rester, ceux qui rempli de bien abandonnent.  

N'ai aucune réserve avec tes mots, je sais réfléchir et comprendre les mots derrière les mots.
Pour moi, aimer c'est rester... c'est facile de comprendre pourquoi quand on connaît un peu mon histoire.
Pour toi, je suis là... je vais rester, peu importe tes difficultés.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 10 Aoû - 19:44 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Sans liens...
J'ai mis mon voilier de 7 mètres à l'eau il y a deux semaines. Un mise à l'eau très tardive.
J'en ai fait deux fois depuis... et aujourd'hui j'y allais avec ma nièce de 19 ans. Je lui enseigne la voile et la navigation. Elle en mange et est très bonne.

Surprise, des petits voleurs sont venu me voler mon moteur et casser le feu arrière.
C'est la deuxième fois en deux ans...  Mon bateau, c'est comme ma conjointe... c'est du domaine de la survie pour moi. Personne ne touche pour faire du mal...
Je m'en fout un peu du moteur... C'est un voilier, alors... ça fonctionne avec du vent. C'est un peu plus difficile pour les manoeuvres au quai, et c'est franchement chiant quand le vent tombe... c'est tout.

Il y a deux ans, il avait été vandalisé sévèrement juste pour voler le moteur. J'avais eut pour $15 000 de dommages sur un voilier qui a mon âge, fabriqué le même mois que moi, la même année.
Les assurances sont chiantes, elles ne couvrent jamais prétextant toujours que c'est un vieux bateau, alors qu'il est neuf et entièrement reconstruit. Si bien que j'ai perdu deux saisons pour réparer les dégâts. Je ne vais pas bien parce qu'on m'a enlever ma bouée pour me stabiliser depuis deux ans... Je n'ai plus d'argent, j'ai donc un problème qui s'en vient pour la sortie de l'eau. Rentrer à voile sur une remorque, c'est un sérieux problème. Il me faut un nouveau moteur... encore.
Les gens sont mauvais et inconscients...


Dernière édition par Admin le Mer 29 Oct - 15:52 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 01:23 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Je crois que j'ai beaucoup besoin de parler. Je n'ai jamais écris autant en deux semaines.
Je suis un paradoxe, j'aime vraiment les femmes. Mes blessures, mes carences, m'ont fait avoir des yeux que pour elles. En même temps, je trouve qu'elles ont des jeux cruels qui tuent vraiment. J'en ai une peur bleu, je suis à la fois absorbé et terrifié... et pour me convaincre de bouger vers l'autres sachant mes chances nul, pour en être le moins touché, je m'en fout...

Je suis maladroit et je m'en fout. Un peu trop franc et direct, je m'en fout. Ma carapace est épaisse, personne ne va me briser... C'est saboté d'avance ! Toucher un corps que je ne connais pas, j'ai des difficultés... le genre qui va vomir dans les toilettes par nervosité. Quand j'ai confiance, c'est très différent. J'ai une sexualité non assumée. Je me suis fait dire non trop souvent, j'ai été castré, et maintenant elle me dit oui. Je suis brisé... et frustré.

C'est l'enfer vivre avec moi, pour les autres et pour moi. Je voudrais être touché, mais je fais beaucoup pour l'éviter. Il y a des caresses qui font si mal que je pars en hyperventilation et j'en pleure comme une madonne. C'est seulement une caresse à fleur de peau, et ça fait mal en dedans, une déchirure si grande que je tombe.

Je veux être touché jusqu'à en avoir la nausée, savoir que je peux être désiré. Réparer une blessure importante dans mon esprit. La seule qui me touche c'est ma vie. Si elle voit... je suis sauvé, sinon tant pis.  


Revenir en haut
Silencieuse


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2013
Messages: 83
Localisation: rouen

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 15:57 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Tu me manques nyx.
Je suis perdue et je n'ai que deux minutes pour poster.  Je vais essayer de me libérer mais je vis une tornade en ce moment. Mais sans toi mon crâne éclate. Il n'y a que toi qui me rassure en ce moment. J'en suis vraiment en chute libre... il faut que je trouve du temps pour revenir à  l'essentiel. Me recentrer. Pfff tu me manques vraiment. 
_________________
Si vous pouviez voir mon âme saigner...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 18:06 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Je suis là !

Tu es une bonne personne, je te vois.
Tu es une bonne mère et tes enfants t'aiment, je te vois.
Tu es remplie de talents, je te vois.
Tu es entourée de gens qui malgré leurs difficultés t'aiment vraiment, je te vois.
Rester, c'est aimer... Aime tes enfants, aime ton conjoint... reste.

Je ne sais pas si l'enfant perdu que je suis est au fond de ce gouffre. Chaque fois que j'y plonge, la vie s'éloigne un peu plus de moi. Mon esprit détruit les racines qui m'empêchent de tomber dans le vide. Chaque fois que je reviens, je suis plus affaibli et je veux encore plus vivre... C'est vraiment de la folie, c'est un combat. Tu vas gagner, si comme moi en ton colosse tu crois. C'est ton gardien de but... Tu vas gagner si comme moi, avec ton sale caractère tu te bats. Qui gagne ? Toi, que tu sois noire ou blanche.
On teste ses propores limites à descendre en enfer et rendu au plus bas, on remonte... On a pas le choix, il faut vivre pour les autres, on doit survivre.  

Je ne veux pas rester comme ça... J'ai encore beaucoup de déni devant le " pour la vie ", je n'accepte pas.
Je ne suis pas un bouffeux de pillules, je n'en veux pas. Je ne vais jamais en faire l'éloge. C'est une béquille, un constat d'échec, une humiliation de ne pas trouver par moi-même avec mon esprit. Mais c'est mon esprit qui me plonge dans le noir...
Un borderline a écrit un livre : L'ennemi en moi. C'est un titre très évocateur. Mon pire ennemi c'est moi... Ton pire ennemi, c'est toi.

Plonger, c'est le genre de situation dans laquelle je veux éviter de me retrouver dans mon milieu de travail... je suis beaucoup plus instable qu'avant. Tu es là pour m'aider... je suis là pour t'aider. Je cherche pour moi un médicament qui pourrait m'aider à casser le cycle, l'entraînement dans la chute... Je crois que de prendre des pauses de cet enfer est salutaire. C'est mal sain et très dangereux d'y plonger, alors si une pillule peut éviter de... Tant qu'à me casser la gueule, aussi bien faire n'importe quoi pour éviter. Je ne sais pas si tu as vu le film "Monsieur Oui", il dit oui à tout... donc à la vie. Ça fait rire, ça rend positif.
 
Tu n'es plus seule dans le noir. Je suis avec toi.
Je pleure de lire tes mots... je ne sais pas quoi faire.
J'aime ton esprit... remonte vers le haut.
J'aime ce que tu es, remonte vers le haut.
L'endroit où tu plonges me fait vraiment peur... J'y suis trop souvent.
Tu me manque aussi...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 14 Aoû - 20:43 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Tu es une amie...

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 16 Aoû - 21:51 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Bonjour Silencieuse !
Je m'inquiête pour toi... je ne sais pas quoi faire pour t'aider et te supporter moralement.
Je me sens impuissant quand je tombe, et te savoir en détresse sans rien pouvoir y faire me fait sentir encore plus impuissant.

Quand je plonge il n'y a pas grand chose à faire... Les mains tendues je ne les voient pas.
Étrangement, j'ai vu les tiennes et ta présence dans les dernières semaines m'a fait beaucoup de bien. Je pense tout le temps à toi... Hier je t'ai écrit un long message d'encouragement, pour te dire que malgré la distance je suis toujours là avec toi. J'ai merdé, accoché un bouton par accident et tout s'est effacé...

Aujourd'hui, je recommence. Je tiens vraiment à toi, je veux t'aider à te sentir mieux.
J'aimerais croire que ma présence, que ce lien entre nous, puisse t'aider à te sentir mieux... comme c'est le cas pour moi. J'ai pleuré devant ta chute, pleuré ta douleur, car je la connais, je sais... Je suis sorti d'une longue crise il y a à peine une semaine, je vais mieux et tu n'es pas étrangère à ça.

Je vais essayer d'être plus positif, je vais faire plus attention.
Ce qui est bien pour moi, c'est d'avoir parlé beaucoup et longtemps pour expliquer ce problème aux autres qui me sont proches. Ma conjointe voit les crises venir avant moi assez souvent.
Je suis une vraie pie, je parle sans arrêt, je suis très loin d'être silencieux... et ça aide les gens autour de moi à m'aider. Quand mes proches ne comprennaient pas mes crises, ils s'éloignaient de moi comme la peste, ils prennaient au pied de la lettre chacun de mes propos méprisants que je crachais sur le premier venu me tendre la main.

Expliquer tout le temps, parler beaucoup de moi avec la plus grande ouverture devant ceux qui comptent pour moi, c'est la seule façon que j'ai trouvé de ne pas payer un prix encore plus lourd devant des crises souvents inévitables. Sans comprendre, sans savoir, personne ne peut supporter ma rage, mon agressivité et ma noirceur, les gens se rebutent, se ferment...
Ceux qui comprennent arrêtent de se regarder et par-dessus mes insultes ils m'aident parce qu'ils voient ma détresse et non plus le monstre devant eux.
Contre toutes attentes, ils font ce qu'il faut pour m'aider à sortir de mes crises en me donnant ce que j'ai besoin... de l'amour, une valeur. C'est ce que tu as fait pour moi sans que je n'ai rien à expliquer... tu savais déjà.

Si j'étais près de toi, je te serrerais contre moi. Je te donnerai de la tendresse en essayant de te protéger, je te dirais comme tu as de la valeur à mes yeux... Et qu'à ma façon, je t'aime beaucoup. J'ai eut un coup de foudre pour toi, un électrochoc qui m'a fait changer.
Tu m'as donné de l'espoir... je me surprends de me voir espérer, avoir des attentes, croire que c'est possible. Et c'est de l'espoir que j'ai de croire que tu vas aller mieux. J'aimerais croire qu'au lieu de te laisser sombrer, tu vas t'appuyer sur moi et ceux qui t'entourent. J'aimerais croire que tu ne vas pas te faire trop de mal. Si possible, ne consigne pas cette chute sur tes bras... laisse-la s'effacer et disparaître sans trace.

Il m'arrive d'aller marcher en forêt pour crier à pleins poumons ma guerre. Il m'arrive de pleurer si longtemps que je tombe endormi d'épuisement. J'ai beau me dire que demain est un autre jour, il arrive souvent que demain ne soit pas mieux. À force de me dire que demain sera mieux... ce demain qui est mieux arrive.

Ne reste pas silencieuse devant ceux avec qui tu partages ta vie, va vers eux. Explique ton mal, ton besoin... pour qu'ils comprennent et t'accompagnent au lieu de te fuir et t'isoler.
Je sais que dans mes crises je cherche naturelement à m'isoler de tout, et je comprends que c'est salutaire et aussi néfaste. Salutaire pour me retrouver en équilibre... Néfaste parce que rien ne m'empêche de tomber. Je suis comme un verre percé, peu importe ce qu'on y verse, il reste toujours vide.

Tu as des gens autour de toi qui t'aiment. Je suis là... même si ce n'est que virtuel. Je suis là dans ta tête, dans ta noirceur... tu n'es pas seule. Je suis avec toi et je sais, je comprends.
Même couché sur le côté, les pieds brisés, un colosse reste un colosse... il est grand.
J'aimerais que tu vois ta force, que tu vois ta beauté. Tu es brillante comme Vénus au crépuscule quand le ciel devient noir.

Si tu ne vois rien, que tu es perdue dans cet enfer, repose-toi à mes pieds comme un colosse endormi, le temps de guérir, te refaçonner des pieds pour te lever.
Je pense beaucoup à toi...

Je n'attend aucune réponse, j'écris seulement dans l'espoir que ce que tu lis puisse t'aider un peu à mieux supporter ce mal que tu endure.

Je te vois... je suis là.
  


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 30 Aoû - 22:55 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Bonjour Silencieuse !

Je m'ennuie de nos échanges. Tu me manque beaucoup.
J'espère que tu vas bien... et que tu reviendras m'écrire.
Je suis un peu triste de ne pas avoir de nouvelles de toi.


Revenir en haut
Silencieuse


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2013
Messages: 83
Localisation: rouen

MessagePosté le: Lun 23 Sep - 14:54 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Tu me manques aussi Nyx.Je me trouve dans un moment de ma vie où j'ai besoin d'aide. Mais je n'ai personne de proche qui soit aussi comprehensif que je le souhaite. Malgré mon conjoint, je suis seule.  Malgré mes enfants, je suis seule.  Je ne cède pas à l'envie de m'ouvrir, j'ai déjà trop  de cicatrices. Mais je me sens noyée Nyx. J'ai  laissé de côté le forum parce que j'ai eu peur qu'il se sente trahi. Mais la vérité est qu'il s'en fout. Tu te trompes Nyx, mon mari ne m'aime pas. Il n'éprouve pas le moindre intérêt pour moi. A la lumière de certains de tes posts, j'ai fais l'expérience de ne pas aller vers lui. Si je ne viens pas vers lui, il m'ignore littéralement. Sexuellement, visuellement, je n'existe pas. Et surtout il ne me parle pas. C'est une existence qui me pèse. Je suis là parce que je ne peux pas abandonner mes enfants tant qu'ils ne sont pas armés pour ce monde. 
_________________
Si vous pouviez voir mon âme saigner...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 24 Sep - 00:39 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Bonjour Silencieuse !

Je suis heureux de te revoir ici... Tu es toujours le bienvenu.
Je vois que tu ne vas pas vraiment mieux que quand tu as arrêté d'écrire sur ce forum... Je m'en désole.
Je me désole aussi d'apprendre que tu es... aussi seule dans ta vie si ce n'est pas de la présence de tes enfants.
Je croyais que ton conjoint t'aimait et t'aidait malgré tes difficultés, tu semblais avoir une proximité physique facile et nourrissante... donc des moments de tendresse et d'amour. 

Je pourrais dire que ma conjointe ne m'aime pas, elle ne fait jamais aucun geste pour venir vers moi. Quand je vais vers elle, je crains son jugement, car elle a jugé sévèrement et régulièrement mes avances. Elle a un problème avec "être désirée", elle arrête tout ceux qui vont vers elle. Elle a ses problèmes, et je sais qu'elle m'aime. C'est ça mes difficulté de couple. Je ne suis pas désiré parce qu'elle ne veut pas l'être. C'est pile dans ma blessure d'enfance... et je la choisis depuis 27 années. En apparence nous avons souvent l'air d'un couple parfait, sous la surface c'est étrangement tordu.

Je comprends aussi que la vie sépare des chemins, des alliances; que des rêves se brisent, que des attentes ne trouvent jamais de réponses... Il y a des couples qui n'en sont plus aussi. Je ne connais pas ta réalité, toi seule sait et a le droit de la juger.

Tu travailles à faire quoi dans ton "entreprise" ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 01:01 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Dans les pires moments, il faut s'accorcher à un rêve que l'on veut réaliser. Quelque chose qui nous tiens à coeur...
J'aime bien quand tu m'écris, je m'ennuie souvent de toi. Je suis content que tu refasses contact, je m'inquiétais de savoir si tu étais en sécurité. Je ressens ta détresse et je ne sais pas quoi faire. Pour moi, quand je vais mal, j'ai un projet déjà en construction pour me sauver... mon voilier, et c'est peut être pour aller crever en pleine mer... Je ne sais pas. Mais c'est quand même un projet. Souvent ça marche pour moi. Je laisse du temps s'écouler en m'occupant à autre chose, réfléchir à des choses concrètes et faire de mes mains mon rêve.

Si celà ne pose aucun problème à ton conjoint que tu m'écrives, je ne peux faire autre chose que d'être heureux de la nouvelle. Tu es libre de décider sans subir de préjudice... donc c'est bien.  Je ne connais pas ta vie et je ne ferais pas l'offense de juger ta vie, je ne connais pas ta situation. Je suis libre et ma conjointe aussi. J'ai du respect pour sa vie, je lui donne une valeur inestimable qui surpasse la mienne. Je l'aime. Elle, elle aime ma façon absolue de l'aimer. Je lui dois ma vie et elle... elle m'endure depuis tout ce temps là, avec mes crises, nos séparations, mon agressivité de chien enragé. J'ai longtemps eut du regret de la savoir avec moi, elle aurait tellement pu avoir une vie plus facile et plus heureuse avec quelqu'un d'autre. Moi... je suis fou, je me trouve pénible. Je sais que j'ai un caractère impossible. Alors je lui dis qu'elle serait mieux avec quelqu'un d'autre et elle déteste quand je dis ça. Alors je ne le dis plus. Je me considère chanceux de l'avoir avec moi pour partager ma vie. La liberté que je lui donne, elle l'aime. La jalousie j'en ressens quelques fois, mais j'ai de la facilité à passer par-dessus. Je la crois, je la ressens, je la vois... 
Depuis que je sais que je suis borderline, je fais beaucoup plus attention à elle. Je raisonne tout pour ne pas avoir d'émotions. J'ai longtemps été stable, il faut croire que ce ne l'est plus. Je suis cassé, brisé...

J'ai une très bonne estime de moi, en tant que monstre. Je me contemple donc avec satisfaction. Pourquoi j'aurais des complexes physiques ? J'ai un corps et je ne peux pas le changer, je suis avec lui pour le reste de ma vie... alors aussi bien l'aimer. L'opinion des autres j'en ai rien à foutre... je ne peux pas me changer. Moi aussi des fois je voudrais bien changer ma vie pour celle d'un autre, ou avoir la chance de recommencer à zéro. Stop ! On arrête tout et on repart du début, mais de la bonne façon cette fois... Il est où ce putain de bouton !

Je ne suis pas un demeuré... je suis un libre penseur qui se défend assez bien malgré son tempérement offensif. Je ne me trouve pas con... au contraire. J'ai une bonne estime de moi encore là. Il y a des fois où je voudrais tellement être con comme tout le monde pour être heureux moi aussi. Heureux sont les innocents... c'est écrit quelque pars. Je ne suis pas capable d'être con à ce point, fuck les gens heureux ! Je ne suis pas capable d'être aussi inconscient et insouciant.

Merci Silencieuse de ne pas être inconsciente et insouciante... Tu devrais aimer un peu plus ce que tu es, pour moi tu as rapidement prise une certaine importance. J'étais déçu que tu n'écrives plus... Mais bon, c'est la vie. La vie donne parfois le cadeau d'une rencontre qui porte une valeur significative. Je t'aime bien...
   


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 29 Sep - 11:13 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Les standards ergonomiques, je ne suis pas dedans... C'est juste impossible.
Pour plein de chose, comme les siège de voitures, les ceintures de sécurité, les sièges d'avions, etc... La société s'imagine une personne type (le genre crash test dummy en plastique), qui est composé de proportions moyennes standardisées. Le problème c'est que la réalité ne ressemble pas du tout à ce bonhomme en plastique. Les femmes sont beaucoup plus touchées par l'image sociale idéalisée qu'on leur inculque dès leur jeune âge comme si c'était un but à atteindre. Soit belle avec des gros seins, et surtout... ne parle pas, soit un peu conne. Si tu n'es pas belle comme Scarlette Johansson, tu n'as pas le droit d'exister parce que tu ne peux pas être aimée.

Ce n'est pas une vérité. Ce n'est pas ce que tous les hommes recherchent. Tous ne sont pas si superficiels... La seule qui ressemble à Scarlette Johansson c'est Scarlette Johansson. Comme tout le monde, il y en a juste une de ce modèle là. Je suis moi, et tu es toi... Je me trouve aussi bien que le plus bel Adonis de cette Terre, j'ai la perfection d'être vivant et d'avoir un corps qui est une fabuleuse machine vivante...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 15:09 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Silencieuse... où es-tu ?
Je m'ennuie de toi, de tes écris... de ta beauté couchée sur le papier.
Silencieuse, je suis toujours là pour échanger avec toi, j'attends... j'attends un son, du bruit dans le silence.
Je comprends... mais cela ne m'empêche pas de m'ennuyer de toi.
Prend ton temps, pour renaître de tes cendres... Ne te fait pas de mal, nos corps souffrent déjà assez comme ça.
Je pense à toi souvent...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 2 Oct - 15:49 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

De retour dans 5 jours....
Si je ne réponds pas, c'est que je ne suis pas là... Pas d'ordinateur où je vais.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 7 Oct - 10:16 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Salut Silencieuse !

Je suis de retour...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 14 Oct - 04:14 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Mille excuses Silencieuse ! Il y a quelqu'un qui n'aime pas mon site et qui a mis toute les permissions off.

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 15 Oct - 15:03 (2013)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Est-ce que ça va bien ?
Tout ça c'est produit à un mauvais moment... désolé.
Je vais surveiller les paramêtres de mon site pour qu'il reste actif et accessible en tout temps.
Je comprends que ça peut avoir l'air de : "Je t'ai laissé tomber..." Mais ce n'est pas mon genre, et si tu me connais un peu, tu sais que ce n'est pas une chose que je fais. C'est vraiment pas de ma faute, je t'aime bien et je n'ai aucune raison de vouloir t'exclure... Tu comprends ?
Je veux encore te lire, je veux encore parler avec toi, je veux encore partager avec toi... tu es brillante et j'adore ton côté noir.
Ne me juge pas pour ce que je n'ai pas fait, et qui pourrait te donner une fausse idée de moi.


Revenir en haut
Silencieuse


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2013
Messages: 83
Localisation: rouen

MessagePosté le: Mer 18 Mar - 05:56 (2015)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Me revoilà, Nyx.
J'espère que tu vas aussi bien qu'on peut le souhaiter. Moi, je survis. J'attends toujours d'être touchée par la lumière. J'ai beaucoup stagné ces derniers temps. 
Je te dis à bientôt. 
_________________
Si vous pouviez voir mon âme saigner...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 18 Mar - 10:30 (2015)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Salut !

Je suis vraiment content de te revoir et d'avoir quelques nouvelles Smile
J'ai des histoires incroyables à te raconter...
Mais avant, je vais bien... comme d'habitude Smile Ta vie est-elle un peu plus douce ?
Est-ce que tu as écrit des poèmes ?
Comment vont tes enfants, et ta relation de couple ça va toujours ?
Raconte-moi ce qui s'est passé depuis notre dernière discussion....

Moi j'ai fait de nouvelles expériences, mon ex-psy spécialisée dans les TPL a refusée de s'expliquer avec moi sur la démarche et la thérapie que je faisais. Elle m'a fait vivre un calvaire qui a été très néfaste pour moi, j'ai donc quitté ma thérapie et j'ai demandé à être remboursé pour des services d'aide que je n'avais jamais reçu. Je ne paie pas des gens pour qu'ils m'agressent et détruisent ma vie. Elle a refusée de me rembourser et de dialoguer avec moi pour régler le conflit entre nous, je l'ai donc menacé de la poursuivre devant la Justice pour agression.
Elle a portée de fausses accusations criminelles contre moi et je me suis retrouvé en prison pour la première fois de ma vie. Depuis 1 an, mon avocat fait tomber les unes après les autres les accusations contre moi.
J'ai été torturé on a voulu me mettre en isolement dans un centre psychiatrique pour du long terme...
C'est une véritable histoire de fous....


Revenir en haut
Silencieuse


Hors ligne

Inscrit le: 26 Juil 2013
Messages: 83
Localisation: rouen

MessagePosté le: Jeu 19 Mar - 09:13 (2015)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Bonjour, 
J'ai hâte que tu me donnes des détails sur cette histoire. 
Mes enfants grandissent et vont bien. Mon mari va de succès professionnels en succès professionnels, on a un équilibre relatif au sein du couple. Je suppose que je devrais être heureuse. 
Je n'écris pas, dernièrement. Ce n'est pas l'envie qui me manque, c'est le temps, et le courage...
Après ma période de reconstruction,  de nouveau une période de destruction. 
Donc, me revoilà!  Je compte sur toi pour me raconter ce qui s'est passé. 
À très vite. 
_________________
Si vous pouviez voir mon âme saigner...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 20 Mar - 10:06 (2015)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Je suppose que je devrais être heureux moi aussi... ce n'est pas l'envie qui me manque, mais je n'ai pas le mode d'emploi. C'est toujours plein de gens autour de moi pour me dire que j'ai tout pour être heureux, j'ai une conjointe, 6 chats, 2 bateaux, une maison et un vieux camion de 14 ans.... pis une job stable. Vite il faut que je saute de joie !!!! Le bonheur c'est les guerres de couple, c'est nourrir une meute de chats et changer les litières, c'est payer payer payer pour des bateaux qui restent sur terre au lieu d'être à l'eau, c'est sauver une maison bicentenaire toujours remplie de problèmes sérieux, c'est passer son temps à courir pour réparer un vieux camion qui menace toujours de te lâcher sur la route. La job stable, travailler c'est bien... ils disent que le travail fait le bonheur parce que ça donne de l'argent, et avec l'argent on fait ce que l'on veut, sauf qu'on a jamais de temps pour faire ce que l'on veut du fait qu'il faut travailler pour faire plus d'argent et garder sa job. Courir ici... courir là... jamais prendre le temps de vivre et de s'arrêter... c'est ce que les autres associent au bonheur.

Le bonheur pour la majorité c'est le rêve qu'ils se sont fait implanter dans le cerveau depuis les premiers moments de leur vie, avoir un conjoint, des enfants, un chien et (un char, en Amérique) (une maison, en Europe). Moi je n'ai pas ce genre de rêves, je ne trouve aucun bonheur dans les biens de consommation et essayer de toujours en avoir plus.
La bouffe c'est l'exception !!!!

Je suis content de savoir que tu allais bien durant cette période absente sur mon forum. Je suis triste de savoir que tu es dans une phase de destruction. Souvent on est plus créatif et imaginatif quand on ne va pas bien... il y a du bon à tirer du noir. Écrire quand on va bien c'est loin d'être aussi bon et intense que quand on ne va pas bien. Est-ce que la détresse est un élément créatif positif ?

Mon histoire... comme tu savais, j'avais fait une thérapie spécialisée pour TPL qui s'est très mal déroulée. Je me suis fait agressé et c'est toujours dans un état de plus en plus lamentable que je sortais de chaque rencontre. J'ai posé beaucoup de questions à ma psy pour être renseigné sur la nature des soins que je recevais, pouvoir discuter de la thérapie et de ses buts, faire en sorte de diriger les rencontres pour faire en sorte que ce soit aidant pour moi... mais ma psy a toujours refusée le dialogue sur ces points dans nos rencontres, donc elle n'a jamais été en mesure de m'aider en fonction de ma problématique et de mes besoins spécifiques.

Avant de virer complètement fou à cause des agressions répétitives de ma psy qui prétendait m'aider, j'ai quitté ma thérapie en croyant que j'avais affaire à une pauvre conne incompétente et que je trouverais de l'aide ailleurs. J'ai changé d'endroit pour faire une nouvelle thérapie spécialisée pour TPL... la même !!!! Devant la mentalité du milieu de services et des gestes posés contre moi dans ce type de thérapie (malgré mes objections et sans mon consentement), j'ai compris que mon ex-psy n'était pas LE problème, mais que les méthodes et la pratique était un problème. Je me suis donc mis à la recherches des réponses à mes questions, celles auxquelles tous les psy refusaient de me répondre. Ce que j'ai trouvé m'a révolté...

J'ai demandé de rencontrer mon ex-psy pour discuter de ce qu'elle m'avait fait et de débattre de ses gestes pour mettre fin à une situation problématique et préjudiciable qu'elle a créée de toutes pièces. Bref, elle m'a agressé alors que je payais pour être aidé, donc si elle se montre incompétente à faire son travail, je vais me faire rembourser parce qu'il est ridicule que j'ai payé pour me faire agresser... (????)

Mes recherches sur le milieu et les thérapies offertes aux TPL soulèvent beaucoup de questions éthiques et légales, ce type de pratique a déjà été condamné à plusieurs reprises pour son côté inhumain, sans respect de la dignité et des droits humains. Dans 7 cartables de 15cm d'épaisseur, j'ai cumulé des rapports de recherches universitaires, des thèses de doctorats, des statistiques officielles du gouvernement, des rapports de coroners, qui dénoncent les conséquences abusives des pratiques psychologiques dans l'aide proposé au TPL. Les méthodes ne visent pas aider les clients a résoudre leurs difficultés personnelles, mais constituent un mode de dressage conformiste pour répondre aux attentes que le thérapeute a envers son clients (pas de souplesse devant la différence des opinions, les choix politique...). Tu dois penser comme ton psy pour prétendre être guéri, si tu n'es pas à son image tu restes malade.

J'ai demandé à plusieurs reprises de parler avec mon ex-psy pour régler le litige par le dialogue, en adultes responsables... sinon, faute d'arguments crédibles et acceptables pouvant découler d'une mise au point entre les partis, je demandais à être remboursé. Je n'ai jamais eut de réponse.
J'ai donc envoyé une lettre pour les aviser que s'ils refusaient de me rembourser j'allais les poursuivre au Criminel pour agression.

La police est venue m'arrêter chez moi. 4 voitures de polices, la grosse affaire... comme si j'étais l'ennemi public no.1.
Quand ils m'ont avisé des chefs d'accusations, je suis parti à rire... c'était n'importe quoi !!!
La police disait que je menaçais de faire une tuerie dans une école et aussi de tuer des policiers en faisant un carnage dans un poste de police, en plus de faire du harcèlement sur une pauvre et innocente femme de Montréal qui ne sait pas pourquoi je m'acharne sur elle. J'ai essayé d'expliquer le ridicule de la situation aux policiers, leur montrer mes documents, mon dossier pour faire comprendre la mise en scène ridicule de cette situation... ils n'ont même pas regardés. Je me suis fait mettre en prison en isolement sensoriel, sans nourriture durant 4 jours, avant d'être transféré dans un pénitencier fédéral où on m'a fait cuire à la vapeur durant 40 minutes, à la limite de l'évanouissement. Je n'avais pas encore parlé à un avocat et je n'avais pas encore vu de juge.... Allo la présomption d'innocence !!!

La première fois que je me suis retrouvé devant le juge, j'ai rencontré mon avocat. Il ne lui a fallut que 15 minutes pour faire tomber les chefs d'accusations... c'était des mensonges totalement gratuits et sans fondements. Par-contre, comme c'est une psy et qu'elle a fait un diagnostique, le juge lui accorde beaucoup de crédibilité et me regarde comme un grand malade mental à contrôler, donc l'accusation de harcèlement reste à débattre... et pour mon bien, pour m'aider, on se propose de m'enfermer dans un institut psychiatrique carcéral pour une période d'évaluation d'un mois. J'évite la chose de justesse, cette option est remplacée par une longue liste de restrictions à observer pour mes conditions de libération.

Je n'ai pas fini, mon avocat passait devant le juge hier. J'ai hâte que ça finisse.
Je dois sortir de cette situation avant de pouvoir prendre des poursuites au Criminel et au Civil contre mon ex-psy.
Je vais la poursuivre pour pratique illégale de la médecine, fraude, usage abusif du système de Justice, tentative de meurtre, incitation au suicide, et agression.

Ce que j'ai découvert dans mes recherches : Mon ex-psy ne remet pas en cause ses méthodes et ses pratiques malgré qu'elle ait 3 clients par année qui se suicident à cause de sa thérapie. Chaque années une vingtaine de clients se suicident juste dans cet institut qui prétend les aider. 80% des clients se plaignent et dénoncent les méthodes en usage, et abandonnent leur thérapie avec des séquelles sérieuses de leur passage dans ce type de service. Sur les 20% restant, 80% termineront leur thérapie de manière satisfaisante aux yeux des thérapeutes. Mais... les gens traités se retrouvent dans d'autres centres de services avec des problèmes encore plus sérieux et complexes à traiter.
100% des TPL ayant commis un geste de suicide ont fait ce type de thérapie, 60% se sont tué dans l'année suivant l'abandon de leur thérapie.

La thèse de doctorat de mon ex-psy démontre la haine du milieu professionnel envers les clients TPL. C'est impossible que devant ce genre de discours discriminant, méprisant et haineux, qu'une personne puisse prétendre intervenir et savoir aider. Quand un psy se vante de rendre service à la société en poussant au suicide des gens qu'il considère comme non valide selon son point de vue, il y a de quoi remettre en cause la valeur des services offerts.

Le gros problème est que c'est le seul et unique milieu de soins offert chez nous, car c'est le seul que le gouvernement accepte de financer et que le gouvernement à voté des modifications aux lois (loi 21) pour exclure toutes formes d'aide psychologique qui pourrait être différentes, plus douces, plus aidantes pour le client. Donc me battre pour dénoncer cette pratique, c'est me battre contre des gros systèmes politiques et publics. Il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas que dénonce les abus qu'ils font sur les plus vulnérable de la société.

Juste pour mieux comprendre le genre de milieu de marde, tu as dut entendre parler des fouilles à nu dans nos écoles au Québec. Sur la base de présomptions, sans avoir de preuve, on force des jeunes de 14 ans à se mettre nu devant un groupe d'adultes qui l'accuse de tout et de rien, sans présence de policiers, sans que les parents ne soient avisés, sans avocat... juste pour vérifier. Pour éviter qu'un élève triche à un examen, un cellulaire manquant à fait en sorte qu'une bande de profs débiles et cons fassent mettre à nu les 30 élèves d'une classe pour les fouiller. C'est totalement abusif !!! Il n'y a plus de respect de la dignité humaine dans mon pays, on est tous des criss de sauvages.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 1 Sep - 17:58 (2015)    Sujet du message: Pour mieux se parler... Répondre en citant

Heuuu !!! Propos inacceptables et d'une grande intolérence, sans compréhension juste de la relation avec Silencieuse.
J'ai beaucoup apprécié ce moment partagé avec elle, sa poésie et sa gentillesse.
Je suis content que Silencieuse ne soit plus sur ce forum, car lire ce genre de propos agressant n'a rien pour aider personne. Je ne comprends pas ta rage, ni ce qui te motive à voir du mal dans un échange qui m'a fait du bien dans un moment où j'en avais besoin. Silencieuse a effacée le 3/4 de ses écrits dans nos échanges, tu n'a donc pas le tableau d'ensemble pour juger de la chose. Je trouve gentil que tu prennes ma défense, mais dans cette situation avec Silencieuse je n'avais pas du tout besoin de me défendre... c'était juste un échange captivant.

SVP. Gallinette, je te demande de ne jamais attaquer personne sur mon forum. Je sais très bien me défendre moi-même et comme ce forum se veut aidant et supportant, qu'il vise à faire changer le regard qu'on les gens d'eux-mêmes, pour les aider à reprendre confiance en eux avec le respect de ce qu'ils sont, je ne peux pas accepter qu'un membre s'attaque à un autre et pose des gestes qui vont en sens contraire. Si tu n'aimes pas ce qu'une personne dit (quand ça ne s'adresse pas à toi), tu n'as qu'à ne pas le lire.

Merci de ta compréhension... Tu as du caractère, c'est bien. C'est un point positif pour toi, une belle force. Fais-en bon usage, pas pour détruire.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:21 (2018)    Sujet du message: Pour mieux se parler...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Silencieuse Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com