tpl borderline Index du Forum tpl borderline
Pour ceux qui veulent savoir, se comprendre ou comprendre un proche atteint du trouble de la personnalité limite... bienvenu dans mon enfer.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Trouble de la personnalité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Comprendre le problème
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 1 Juil - 01:18 (2013)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Personne ne vous comprend.
Personne ne peut vous aider.
Parce que personne ne comprend votre problème.

Il est en apparence invisible et trop gros pour être raisonné par le commun des gens.
Vous ne savez pas qui vous êtes... On vous répond que vous savez votre nom et avez des souvenirs.
Vous avez beau insister sur le sérieux de vos propos, vous ne savez pas qui vous êtes... personne ne comprend.
Vous n'êtes pas toujours celle ou celui que l'on voit, rien chez vous n'est normal.
Vous êtes un acteur remarquable... Tout le monde croit que vous êtes comme eux.

Il y a plusieurs types de borderlines, selon l'histoire et la route.
Il y a deux genres de borderline : les blancs (ceux qui se voient comme des victimes) et les noirs (ceux qui ne le seront plus jamais). La zone grise de la tempérence... connait pas !

Les gens équilibrés, dans la zone grise... c'est rare même chez ceux qui se disent normaux.
Les gens normaux ça n'existe pas... tout le monde a des problèmes.
Mais la plupart des gens ont une identité. Aucuns d'entres eux ne se posent de questions sur leur personnalité, leur identité.
Ils savent qui ils sont, alors ils n'arrivent pas à voir comment on peu se retrouver avec un problème aussi ridicule... 
Pour eux c'est des niaiseries, de la mauvaise foi, un simple délire, un manque de volonté... C'est de base ! Genre...

Et bien oui ! Il est là le problème... à la base, la construction de soi, de son identité.
Il y a des gens qui vivent des malheurs, qui ont la chance de croiser quelqu'un de bon dans leur vie, d'avoir des contacts avec l'humanité dans une période difficile. Pour eux, il y a toujours quelque chose à quoi s'accrocher. Pour cette raison les gens s'en sortent, ils trouvent une valorisation de leur égo, leur être, la construction de leur personnalité dans l'enfance.

Borderline, c'est quand il n'y a rien à quoi s'accrocher, que l'identité est détruite, invalidée, au moment de sa construction. Bien sûr j'ai un nom, j'ai une histoire et des souvenirs, mais je n'ai aucune idée de qui je suis. Je n'ai pas de base, je suis invalide. Je n'ai pas d'émotion normales, je n'ai pas peur. Ma vie est un enfer dont je suis le roi, à aucune règles je ne suis contraint.

J'ai des idées suicidaires. Je pense au suicide tous les jours parce que c'est comme ça que j'ai été élevé, dans l'invalidation de ma personne et le dénigrement de mon droit d'exister. Ma devise quand je suis en crise : "Ne pas me tuer aujourd'hui, attendre demain..." 24 heures de plus font souvent une différence. Ça fait 35 ans que ça dure... je sais très bien vivre avec. Mes crises, j'en ai pas eut depuis une éternité, elles sont devenues très rares, je sais comment composer avec. Je ne ressens pas de détresse, seulement de la rage. Je "souffre" d'impulsivité, mais je ne suis pas agressif pour autant. Je ne suis plus une victime, je suis frondeur. Ce n'est pas un défaut de savoir ce que l'on ne veut pas et viser ce que l'on veux.

Je me suis construit une identité sans m'identifier à mon passé et j'ai choisi de ne pas reproduire ce que les gens m'avaient fait. J'ai choisi d'aider, de respecter la différence sans la juger, d'agir avec les autres comme j'aurais voulu que les gens agissent avec moi... avec respect et humanité. Je considère tout le monde comme mes égaux, jamais je ne suis dessous, jamais au-dessus (je n'accepte aucune hiérarchie).
Je suis toujours souriant, toujours de bonne humeur... jamais heureux.
Je ne peux pas être ce que je suis, la société n'accepte pas ce genre de différence... les gens qui font preuve de respect, qui aident et qui ne s'acharnent pas sur les marginaux et les exclus de ce monde.


Dernière édition par Admin le Dim 28 Fév - 02:16 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Juil - 01:18 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tiply


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2013
Messages: 1
Localisation: orleans

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 08:20 (2013)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

 meci pour ce rèsumè ...qui me parle beaucoup ..je suis au fond d'une lame souffran
te et pourtant je n'ai pas l'habitude de me plaindre .;merci beaucoup pour ces mots car moi j'ai un gros problème de communication en + et je ne trouve pas les mots... merci pour les tiens !!!


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 30 Sep - 10:17 (2013)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Salut Tiply, tu es le bienvenu...

Je suis content que tu ais laissé un commentaire... Ne pas être du genre à se plaindre, je crois que ça fait partie de nos natures... on en a tellement sur le dos qu'on ne dit pas. Trouver les mots, c'est difficile... Je me fout d'avoir l'air, de l'image de ce qui est acceptable, pour me permettre d'écrire ce que je suis. Je me dis que la plupars des gens qui liraient mes textes me traiteraient de fou furieux... et je m'en fout. Contrairement à mes attentes, les gens qui me laissent des commentaires sont gentils. Ils sont comme moi, comme toi, comme Blackmoon et Silencieuse.

Je comprends ta chute et ton enfer, seulement je n'ai pas de solution pour aider personne. Je ne donne pas de conseils parce que c'est à mes yeux un manque de respect du fait que je ne connais pas du tout la réalité des gens qui m'écrivent.
Comprendre que les autres qui sont comme moi, borderline, sont vraiment comme moi m'a fait beaucoup de bien. J'aurais voulu aussi voir des borderlines différents de moi. J'essaie de comprendre la variété qu'il peut y avoir entre nous, nos différences. Est-ce que nous voyons tous la même chose ? Est-ce que nous avons tous un monstre qui nous protège dans nos enfers ? Silencieuse est un colosse aux pieds fragile, moi... je ne sais pas ce que je suis, je n'arrive pas à mettre des mots pour décrire un être gigantesque, écorché, sans peau et très proche de l'animal.

Est-ce que nous voyons tous le gouffre ? Si oui, c'est qu'il doit exister... Des halucinations collectives sans que les gens soient dans un même lieu, ça n'existe pas. J'essaie de comprendre ce que je vois. Je crois que ma vie m'a peut-être rendu plus sensible à percevoir autre chose que la moyenne des gens, je crois que je vois le passage entre la vie et la mort, que je suis prisonnier d'un endroit où je n'ai pas le droit d'être. Je m'excuse si j'ai l'air d'un fou en disant de telles choses...
J'ai pourtant un esprit rationnel et scientifique, et ce que je vois défie ma raison.

J'ai une force de caractère qui m'aide à survivre à ce problème borderline. Mon caractère fort me pousse à avoir beaucoup de problème dans ma vie et dans mes relations avec les "normaux".


Revenir en haut
kimea


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2014
Messages: 3
Localisation: Fresne le plan

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 18:00 (2014)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Je pense que tu tiens le bon bout lorsque tu parle de problème d'identité. Les personnes Borderline n'ont pas de "moi" assez fort pour stopper ou filtrer les pulsions. Le moi c'est la personnalité. Mot qui vient de 'persona" qui veut dire masque en latin. Et le borderline est donc sans protection. Il reçoit de plein fouet et lorsque les émotions sont trop fortes pour lui (selon sa tolérance), il revoie en pleine tête aussi. Du coup comme je suis hypersensible je reçois les remarques comme des agressions qui remettent en cause ma valeur en tant qu'être ayant le droit d'exister et je réponds avec la même émotion et je blesse les gens que j'aime en profondeur. Car il faut garder à l'esprit que même si on est hypersensibles, les gens qui nous entourent sont parfois un peu sensible aussi.
La faille narcissique est plus ou moins importante chez les borderlines et on peu se sentir différents très rapidement. Moi je peu me sentir "super nana" puis l'heure d'après avoir envi de me tiré une balle dans la tête par ce que je me sens abandonnée après avoir sur interprété une phrase ou un mot ou un regard de quelqu’un que j’aime…Les idées se succèdent dans ma tête tout tend à me prouvé que mon interprétation est la bonne. Je réagi par la rage ou la tristesse profonde avec des larmes qui perlent sur mes joues sans cesse pendant des heures parfois. Petite je n'avais pas le droit à la colère "INTERDIT" alors je pleur de rage puis de tristesse puis de honte...
Parfois je me dissocie. C'est à dire que je vais me réfugier au plus profond de moi et je mets un voile sur la réalité et je me mets en mode automatique pour interagir avec les autres mais juste le minimum. Car j'ai plutôt tendance à m'isoler si possible pour écrire, penser, pleurer, crier, me tordre de douleur (celle que crée le vide de l'abandon, la culpabilité et le sentiment d’injustice). Puis je reviens un peu et tout d'un coup je suis de nouveau sur les railles avec toutes mes armes dans une main et mes rêves dans l'autre.
On a je pense tous un point commun. C’est le sentiment de ne pas être, ou bien de ne pas être à la hauteur ou une rage d’exister. Mais aussi un sentiment d’abandon, de ne pouvoir se raccrocher à rien, ni à personne lorsqu’on est blessé par l’être qu’on aime. Je ne sais pas vraiment si je tiens quelque chose mais c’est mon sentiment.
_________________
Toujours les yeux mouillés sauf quand je rie aux éclats...


Revenir en haut
Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 9 Juil - 08:48 (2014)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Tu écris très bien... avec des mots justes et beaux.

Revenir en haut
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Mar 22 Mar - 08:18 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Merci pour tous c'est mots qui me fait penser as ce que je ressent aussi personne me comprend j'ai l'impression de vivre autour d'une famille qui me comprenne pas et quand ont me comprend pas ça me touche beaucoup ça me fait une boule à l'estomac et je déteste être incomprise ça me mais hors de moi la plus part du temps quand une personne ne me comprends je pète un câble et je m’énerve je part au car de tour car les gens de mon entourage pense que je vais bien il ignores ce qui as au fond de moi
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 14:32 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Les gens ne sont plus très doués pour "se mettre à la place de..." Les gens sont toujours centrés sur eux-mêmes et regardent la vie des autres comme une copie de leur vie. Comprendre une autre personne implique de donner de la crédibilité à son histoire et avoir la capacité de ressentir les émotions que l'autre a vécu.

Revenir en haut
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 08:43 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

je ressent tellement d'émotions alors si les gens doivent avoir la capacité de ressentir les émotions que j'ai vécue pour me comprendre, c'est normale qui ne me comprenne pas. Maintenant je sais pourquoi mon entourage as t'en de mal as comprendre m'as souffrance et as comprendre ce qui m'arrive il pense que je vais bien mais c'est faut à l'intérieur de moi j'ai mal je souffre de l'intérieur et il ne remarque pas ma souffrance pas ce que il ne sont pas capable de ressentir les émotions que j'ai vécu maintenant moi je comprend pourquoi les personnes de mon entourage ont t’en de mal as me comprendre
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 29 Mar - 16:39 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

C'est difficile de se mettre à la place d'un autre quand on est incapable de comprendre sa situation et du même fait accorder de la crédibilité à ses émotions.

Revenir en haut
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 06:38 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

oui je suis d'accord c'est difficile tous ça est compliquer 
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 17:17 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Smile

Revenir en haut
seb64000


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2016
Messages: 1
Localisation: pau

MessagePosté le: Mar 2 Aoû - 11:18 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

bjr,seb 39a depressif depuis 10a,borderline en attente du test de bipolarite,aucuns traitements,fumeur de cannabis depuis 15a.Je me suis decide a ecrire car je ne ressens plus l utilite de vivre,je ne ressens aucuns plaisirsds la vie,envie de rien.LE PIre c que quand je sens que je suis proch du bonheur j ai l impression que je fais tout pour tout detruire,tel un maso j ai l impression de me complaire ds le malheur.Cela me rend aigri frustre agressif,constemment ds l opposition.J en peuxplus de vivre comme ca,comme si a chaque fois que ca n allait je reagissais caapricieusement comme un gosse,soit tout est blanc soit out noir iln y a pas de juste mesure.J en peux plus de vivre comme ca,je vs en prie aidez moi.Cordialement.
PS:j ai commence l emdr depuis 15jours.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 10:52 (2016)    Sujet du message: Trouble de la personnalité Répondre en citant

Salut Seb !

Je comprends... je n'ai pas de recette magique pour ça, mais je partage mon chemin. Qui sait... peut-être sauras-tu y trouver des choses qui peuvent t'être utiles.


Je suis bien depuis mes 19 ans.... bien dans le sens de stable et plus en détresse.... C'est quand même quelque chose qui m'a fait traverser une vie que j'ai aimée. J'ai sut en 2010 que j'étais borderline.... j'ai 50 ans (LOL). Bref, diagnostique sur le tard, pis en plus certains psy me jugent comme un cas sévère, une cause perdue, alors que d'autres disent exactement le contraire. C'est juste une question d'opinion et de capacité des psy aussi à entrer en relation. Des cons y en a partout, même chez les psy. 


Avant mes 19 ans, j'étais rien, même pas les restes d'une épave, on m'a tellement détruit qu'il n'est rien resté. Je passais d'une tentative de suicide à une autre... toujours dans ce désir de mettre fin à mon agonie. 
Puis un jour, j'ai pensé autrement... je me suis mis à me questionner sur les gestes que je posais et ce que je voulais vraiment.... ne plus être une victime, et vivre sans être dans la douleur.... 
Si j'étais prêt à me tuer, c'est que je n'avais rien à perdre... vraiment plus rien à perdre qui ait une quelconque importance. Et cette pensée m'a libéré... parce que je pouvais tout faire, je n'avais plus d'obstacles ni de limites... je me suis vu avec mes yeux et ça m'a permis de choisir ce que je voulais être et qui je voulais être. Durant trois années je me suis construit comme je voulais être, et ma vie n'a plus jamais été celle d'une victime. Je fais ce que je veux, chaque jour, parce que rien ne peut être plus lourd de conséquences que de perdre ma vie. 


J'ai arrêter d'avoir peur, et je me suis mis à agir, à faire et construire. J'ai choisi d'être moi et j'emmerde les autres si ça leur plait pas. Il n'y a plus rien pour me briser.... et je me suis fait aimer. 


Je vis actuellement une séparation.... la fin d'une relation de couple qui a durée 30 années. C'est très difficile.... et je suis moins présent sur le site pour cette raison. Mais malgré la situation, je vais bien, je ne m'effondre pas, je ne suis pas en détresse.... je suis juste triste. J'aurais voulu autre chose, une autre histoire.... c'est toujours ça qu'on se dit, mais on ne regarde jamais l'histoire qui se construit pour choisir ce qui se passe au présent pour aller de l'avant.


Un jour à la fois.... nos pieds se posent toujours sur un chemin pour nous faire avancer quelque part. Faut juste marcher dessus... puis voir si c'est valable ou pas. On peut toujours choisir d'en prendre un autre. Il faut souvent de la patience et de la persévérance pour sauter par-dessus les obstacles pour voir la beauté de la destination. Il y a toujours du bien a tirer des chemins sur lesquels on a marché.... même sur ceux qui sont les moins beau, les plus durs et difficiles.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:50 (2018)    Sujet du message: Trouble de la personnalité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Comprendre le problème Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com