tpl borderline Index du Forum tpl borderline
Pour ceux qui veulent savoir, se comprendre ou comprendre un proche atteint du trouble de la personnalité limite... bienvenu dans mon enfer.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Écrire
Aller à la page: <  1, 2, 3, 412, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Mia
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 21:55 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Salut Blackmoon !

Je n'ai pas encore regardé la vidéo de Taylor Momsen... ça s'en vient, je suis toujours dans le jus...
Pour la photo que j'ai cru être la tienne, une belle brune avec un gros chat blanc et beige dans les mains... elle est sur ton Google avec quelques information qui disent que tu es étudiante en santé animal (vétérinaire) et autres petites choses anodines. La fille sur la photo, je m'en souviens, je l'ai déjà croisé... J'ai une mémoire étrangement efficace pour les visages, je sais toujours si j'ai croisé ou pas... Mais cette fille elle me dit quelque chose... Je l'ai vu plus qu'une fois.

Pour tes réponses du test, merci... C'est différent un petit peu et j'en suis heureux (vive les différences), on a quand même beaucoup de similitudes et j'aime beaucoup comment tu pense et ce que tu dis.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 21:55 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 22:17 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

 Trouble de la personnalité antisocial :

Je déteste les normes et les règles et je ne l'ai respecte pas. Les lois ont été faites par des gens stupides pour des gens stupides, je n'ai donc aucune raison de les suivre.
 Par contre je ressent toutes les émotions et sentiments tant envers moi que envers les autres. Je ressens toutes les émotions des autres à l'extrême, comme si j'avais vécu exactement ce qu'ils ont vécu. Je suis capable de détecter les émotions que ressent une personne, même si elle les cache. J'arrive à deviner certaines pensées. Je suis capable de savoir si une personne va bien ou non et pourquoi, seulement en la regardant dans les yeux.
 
 
Les psychopathes naissent avec des caractéristiques psychologiques particulières comme l'impulsivité Oui ou l'absence de peur non, qui les conduisent à chercher le risque Oui et les rendent incapables d'intégrer les normes sociales Oui.
 
Par opposition, les sociopathes ont un tempérament plus réglé; leur trouble de la personnalité tient davantage à un environnement social défavorable Oui (parents absents Oui, proches délinquants Oui, pauvreté Non, intelligence extrêmement faible Non ou au contraire développée oui
 
La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d'identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines non, aussi bien à l'égard d'autrui non qu'à leur propre égard non. C'est ce qui peut expliquer leur manque d'empathie non quand ils sont confrontés à la souffrance des autres non, témoignant d'une incapacité à ressentir l'émotion associée à l'empathie ou la souffrance non. Les individus atteints de trouble de la personnalité antisociale ont souvent des problèmes avec les figures d'autorité. Oui Parmi les caractéristiques les plus fréquentes[4].
Dans l'approche de beaucoup de praticiens de la psychologie, de l'aide sociale ou du droit (côté défense), toute personne adoptant des comportements de prédation non et/ou de violence non relève de la sociopathie. Il s'agit d'un débat à la fois scientifique, philosophique et politique.
 
Incapacité à se conformer aux normes sociales Oui qu'aux comportements licites Non, effectuant de manière répétée des actes pouvant être motifs d'arrestation seulement pour des excès de vitesse d'autrui pour le profit personnel ou le profit ;
Impulsivité Oui, ou incapacité à prévoir Non;

Irritabilité Oui et agressivité non, indiquée par des conflits Oui et agressions physiques Non;
Dédain complet pour la sécurité de soi Oui ou d'autrui Non;
Irresponsabilité chronique Non, indiquée par l'incapacité à maintenir un comportement cohérent face au travail non ou à honorer des obligations financières non
Absence de remords non ou de culpabilité non, indiquée par l'indifférence non ou la rationalisation d'avoir peiné, maltraité ou volé autrui non
 
Dédain froid envers les sentiments des autres ca dépend qui
Attitude flagrante et permanente d'irresponsabilité Non et d'irrespect des règles Oui, normes sociales Oui et engagements pris Non,

Incapacité à maintenir des relations durables Oui  bien que n'ayant aucune difficulté à les établir non
Tolérance très faible à la frustration Oui et seuil faible à la décharge de l'agressivité non, y compris par la violence non
Incapacité à ressentir la culpabilité non ou à profiter de l'expérience non, en particulier des punitions
Tendance marquée à rejeter la faute sur les autres Non, ou à rationaliser des excuses plausibles Non, pour des comportements amenant le sujet en conflit avec la société. Je suis toujours en conflit avec la société.

bon je continuerai demain... dsl pour les couleurs, je suis daltonienne (joke)
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 22:18 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Bonne vidéo Going to hell... J'aime bien... Tu vois juste dans mes goûts, mais j'étais déjà vendu... c'est toi qui me l'a fait découvrir...

Les tests que tu m'as fait faire m'ont un peu déstabilisés... je trouve ça très bien, ça fait bouger. Ça me fait juste chier de voir que je ne suis pas seulement pris d'un trouble borderline. C'est vraiment plus complexe que je croyais. Ça simplifie par contre beaucoup les choses pour répondre aux gens qui me demandent c'est quoi mon problème... Maintenant je peu simplifier beaucoup la réponse : J'ai tout, emmène s'en des problèmes... je suis sûr que j'en fait partie.

Je me savais antisociale, dans le sens de "criss de sauvage" mais je ne savais pas qu'il y avait une catégorie.
C'est quand même drôle qu'après 4 années d'études en psychologie je n'ai jamais vu et entendu parler de toutes ces choses...
Disont que ce n'était pas le milieu visé par ma formation, j'étais plus dans la psychologie du développement et de l'apprentissage... un paquet de conneries.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Jeu 17 Oct - 22:28 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant


Il ne faut pas te méprendre sur moi... Il est faux de dire que je n'ai aucune émotion. Je lis dans les gens avec la même facilité que toi, je vois et je comprends la peine, la détresse... et j'ai vite fait de cerner ma psy en quelques rendez-vous bien avant qu'elle n'ait eut le temps de savoir qui j'étais. Je lui ai dit un de ses trauma dans sa vie, elle a figée... devant ma vision si clair de sa réalité. Je luis ai simplement démontré que pour voir la vérité des gens, on a pas besoin d'être spécialisé, et que comme dans tout protocole de recherches il faut savoir douter de ce que l'on croit être vrai et juste, donc que ses opinions sont discutables et ses connaissances limitées.

Je suis un prédateur sadique, mais je ne mange pas de n'importe quoi... Je n'attaque jamais les victimes, seulement les bourreaux.
Et les bourreaux ne sont pas seulement ceux qui s'essaie avec moi, mais tout ceux que je vois se comporter comme des sadiques avec d'autres vivants sans faire preuve d'aucun respect. Je fait partie de ma propre liste de bourreaux à éliminer, parce que je n'ai aucun respect pour les cons qui abusent des autres, aucun respect pour leur vie. Je suis une chose impossible, je devrais crever.

Il m'arrive d'inviter des clochards dans la rue à prendre un repas dans un resto. Je les aide un peu, comme je peux. Je leur donne le droit d'exister et je m'intéresse à eux en leur parlant. Mais je ne ressens absolument rien. Ce qui gère ma vie n'est pas ressenti, c'est seulement une forme de conscience logique qui flanche quelques fois. Les gars dans la misère je n'ai pas de problème, ceux qui se tiennent trop debout le menton trop haut... ça c'est le genre que j'évite.
Je ne parle en général qu'aux femmes. Les hommes, j'ai encore beaucoup de difficulté. Je n'ai aucun sentiment, aucune émotion valable quand je suis devant un homme. Quand je croise mon boss, il longe les murs pour se tenir loin de moi, il a peur et c'est d'une extrême évidence... Il fait bien d'avoir peur. Après 7 années sans avoir affaire avec lui, sans qu'il essaie de jouer au ti-boss avec moi, j'arrive à lui dire bonjour quelques fois quand je le croise dans le couloir... et c'est vraiment difficile pour moi de poser un tel geste, c'est sans fondement logique et sans base. C'est du théâtre, une façade...

Je fais rarement la guerre à des femmes (il faut vraiment que ce soit une criss de folle qui est placé dans une position hiérarchique sur moi pour que je devienne franchement mauvais...). Les filles avec du caractère j'aime beaucoup, c'est une image contraire à la mollesse de ma mère. Je ne suis pas daccord avec le complexe d'Oeudipe qu'un psy a essayé de me coller dessus, c'est trop facile comme petite psychologie et c'est contraire à l'histoire et au sens du complexe. Le complexe d'Oeudipe c'est le gars qui cherche une conjointe comme sa mère, il recherche par instinct le même genre de modèle, car c'est sa référence de l'image de la femme. Oeudipe tue son père pour coucher avec sa mère, ça c'est le complexe... Ce n'est pas la vérité de l'histoire.
Oeudipe, son père voulait le tuer. L'Oracle avait prédit à son père que son enfant le tuerait pour prendre son trône (étude de la rétissance à laisser un héritage, garder pour soi, garder le pouvoir, ne pas laisser sa place, les bases de l'égoïsme). Donc il tuait tout ses enfants à la naissance. Sa mère l'a poussé dans un panier sur une rivière et il a été élevé par une famille de cultivateurs. Bon guerrier, très habile, il est devenu roi dans son compté et il a fait la guerre à son voisin, sans que ni l'un ni l'autre ne sache qu'ils étaient père et fils. Le fils gagna, tua le roi et épousa la reine. Personne ne savait... Quand la mère compris qu'elle couchait avec son fils, elle se jetta du haut de la tour de son palais. 

Ma mère n'est pas un modèle pour moi, je ne cherche pas un modèle de ce genre... La dernière personne avec qui je coucherais c'est bien elle, je ne ressens que du mépris pour ce qu'elle représente. Mon image des femmes est très tordue, je suis faciné, très sensible au charme de la beauté, très protecteur et en même temps je suis incapable de faire confiance. Vous avez trop de pouvoir sur moi, et il y en a tellement de dégénérée du genre de ma mère et autres... J'ai peut-être des tendances misogynes, Il y en a que vraiment elles me lèvent le coeur même si elles ont l'air de filles de playboy. La beauté ne remplace pas l'intelligence, quand on est con on est pas beau peu importe l'enveloppe. C'est pour ça que tout le monde est malheureux, il est laid.     

Pour les hommes, ma tolérence c'est zéro, à la moindre provocation je riposte pour qu'il n'y ai pas d'envie de recommencer.
Je suis invisible sur Internet, aucun renseignement nul par, je me fait un devoir de ne pas exister. Les gars c'est con, ça veut tester, se prouver, et tout les comportements de cons qui croient qu'ils peuvent jouer avec les autres... moi je ne joue pas. Je ne sais pas jouer, je n'ai pas appris... Mes jeux sont malsains et je n'ai pas la grosseur pour jouer à ce genre de jeux. Alors je ne joue pas et je suis très mauvais. Si je mets ma photo, je vais croiser un con qui va vouloir me tester. La testostérone c'est une criss d'hormone, il y a des effects pervers à sa chimie quand tu es le contraire d'être en carence (je ne sais pas comment le dire).   PARANO-ANTISOCIAL

Je suis vrai, je suis comme je pense et ce que je dis. L'intégrité il pourraient mettre ma photo à côté du mot dans le dictionnaire, je ne ments jamais. Mentir serait une déstabilisation de la logique de mon esprit, une incohérence de mes gestes sur ma pensée, une invalidation de mon identité (celle que j'ai construit), donc une invalidation de ma vie et une obligation de me tuer. Je suis méthodique, les choses doivent tenir et avoir un sens, des bases, une conscience ouverte qui n'est pas posée que sur soi et ses besoins... un respect de la vie.  C'est des belles idées hein ? Seulement la réalité de la société ne repose pas sur ce genre de conscience. Je suis ce que je suis, j'existe... alors il faut faire avec parce que j'ai le droit d'exister... je suis vivant tabarnak !
Non non ! C'est inacceptable. Il faut se conformer à la conformité car il y a des règles qui dictent la conformité pour mieux contrôler ceux qui font la société. Si tu ne te conforme pas, tu es une menace, donc on va te faire la peau ou on va te punir et te dompter pour t'apprendre à te conformer. Foutez-moi la paix ! J'ai rien demandé à personne... Pourquoi on me fait chier et qu'on me pousse à craquer juste pour pouvoir dire : "Regardez-le, vous voyez ??? Il est méchant. Il n'accepte pas d'être contrôlé." 

Il m'arrive toujours des choses impossibles. Je te raconte une parmi des milliers, tout le monde me dit que je devrais écrire ma vie, ou en faire un film comédie catastrophique. Voici donc l'histoire :

Je roule sur le Pont Jacques-Cartier, je n'ai pas ma ceinture (je m'en fout je suis suicidaire bande de con). La loi venait de passer pour la rendre obligatoire (donc me forcer à me protéger contre mon gré et me punir et m'empoisonner l'existance pour me convaincre que la vie est belle et que je devrais la protéger).
C'est la police des ports, police fédérale du genre GRC, qui a juridiction sur les ponts. Je me fais arrêter, et il me donne un carton jaune avec une date d'infraction et la description de l'infraction écrite... c'est tout.
Je lui demande donc je fais quoi avec ça ? Il m'explique que je vais me faire convoquer en cours pour déterminer le montant de l'amende. Dans combien de temps, que je lui demande ? Il me répond 4 à 6 mois.

Entre-temps, le gouvernement change la responsabilité des ponts au provincial SQ. Six mois passent, puis un an, puis deux ans... toujours rien. Je déménage, je fais mon changement d'adresse pour 6 mois... toujours rien. Je vais au poste de police pour savoir je fais quoi avec le criss de papier jaune... Ils cherchent dans les ordi, rien. Alors ils m'ont dit que je pouvais oublier ça, que c'était des trucs perdus dans les transfers de dossiers.

Un an plus tard (4 ans total), je me fais arrêter pour un phare avant brûlé, le policier me demande mes papiers... et c'est très long, vraiment très long. Moi je ris avec ma blonde de cette bande de cons... Je lui dis à la blague qu'ils sont foutu de me foutre en prison pour un phare brûlé tellement ils sont Freak Control et abrutis. Et bien crois-le ou pas, j'avais un mandat d'arrestation contre moi ! Quand le policier m'a dit ça, j'ai souri, j'avais presqu'envie de lui rire dans la face. Il m'a demandé de le suivre au poste (non mais ma gang de caves ça va se règler vite vos niaiseries) donc je l'ai suivi avec mon véhicule jusqu'au poste, je suis entré derrière le policier et trois caves m'ont sauté dessus et bousculé. Tassé contre un mur par des gars beaucoup plus gros que moi... qui te provoquent et cherchent la confrontation... C'est chiant quand tu joues à vouloir impressionner et que le gars que tu accotes dans le mur te regarde dans les yeux, sans aucune peur, avec un sourire aux lèvres... et qu'il inverse les rôles de contrôle. Ils ont continué à jouer aux cons en me menaçant que si je ne payais pas illico ils m'emenaient à Bordeau. J'ai dit que non, que j'allais nul part sauf chez moi. Ils ont voulu me mettre des menottes, j'ai dit non... pas de menottes non plus. Ils voulaient me mettre dans une cellule jusqu'à toucher leur rançon, j'ai dit non, pas de cellule... sinon tu vas vraiment avoir beaucoup de problèmes. La rançon touchée, je suis retourné chez moi. Ma blonde aussi les déteste, et elle est normale et équilibrée, elle a une belle conscience, elle est vivante. C'est vraiment des abuseurs sans honneur, des lâches qui font des power trips avec des armes. Ça et la pègre c'est pareille... La pègre c'est presque mieux, il ont un sens de l'honneur eux au moins.

Un autre histoire de police...
J'ai été voir une année les feux d'artifices à la Ronde. Un petit groupe de 10 jeunes un peu turbulants était entré sur le site avec des bouteilles de bierres en verre. À cause d'une querelle entre le groupe et un spectateur, l'escouade anti-émeutes est débarqué de nul part et ils ont chargé la foule... des familles avec des enfants !!! Je capotais, ils fessaient à grands coups de matraques sur maman, papa et les enfants... En me sauvant de cette bande de malades mentaux armés, je suis tombé sur un jeune couple loin de la foule qui pic-niquait, la femme avec un gros ventre sur le bord d'accoucher, deux policiers se sont jetés comme des sauvages sur eux, donnant des coups de matraque sur le ventre de la fille. Tu crois qu'il s'est passé quoi ? Le futur papa à pété les plombs, il a voulu attraper la matraque d'un des fous et il s'est fait péter le crâne sous les yeux de sa femme qui criait comme une folle avec des jets de sang qui pissaient droits vers le ciel, une pluie de sang qui la salissait, et le jeune qui s'effondre inconscient sur sa blonde ronde... Avec son crâne fendu et une femme pleine de sang qui crie et hurle de détresse. Et les sadiques sont parti satisfait du travail bien fait pour s'amuser avec d'autres victimes. Si j'avais eut une arme, je les aurais exécuté sur le champ.
On aurait dit de moi que je suis un criminel, que j'ai tué deux policiers, des père de famille exemplaires, des hommes dévoués à la juste cause (la répression).

Vivre dans une société de Droits ce n'est pas vivre dans une société démocratique, c'est vivre dans un état policier qui autorise des aberrations légalisées.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 02:32 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Je comprends, je vois, je suis conscient, mais je ne ressens pas vraiment d'émotions sauf la rage de tuer.
La pitié, la compassion, et tout ces autres trucs je les ressens pour les animaux, pas la race humaine.
J'ai des émotions mais focalisées sur des sujets précis, des êtres spécifiques. Des gens que je choisis de protéger.
Sinon, je regarde toujours la rubrique nécrologique et je suis toujours déçu quand il n'y a pas plusieurs pages.
J'attends toujours après un numéro spécial "baby boomers"... genre ils sont tous morts.
Est-ce que c'est une émotion ??? Je ne sais pas... Je crois que c'est juste de l'humour noir.


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 12:34 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

MMise en garde : aujourd'hui c'est la pleine lune. Faite attention !!!! C'est le seul jour du mois ou votre ame peut s'exprimer. c'est pour ca que les nnormaux sont fou comme de la marde, ils ne comprenent pas ce qui se passe. je ne suis meme pas sur qu'ils savent qu'ils ont une ame. Ils ont ben trop peur de ne plus rien controler , de ne plus pouvoir controler personne, de devenir, de devenir different. c'est bien plus sain de vivre dans la peur que d'exprimer ce qu'on est !!!(sarcastique)
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 16:38 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Tiens donc... C'est drôle, ça fait 3 jours que je regarde la lune et que je pense à toi. Tu t'es appropriée une image de mon monde (le tiens aussi... c'est le même) avec ton nom Blackmoon et il semble que tu sois très liée à cette lumière blanche dans le noir de la nuit. Alors le lien se fait naturellement dans mon esprit : Lune = Balckmoon
Étrangement, il y a quelque chose de rassurant pour moi de regarder le ciel et de penser à toi, le ciel est moins vide, je me sens moins seul la nuit. Je sais que tu es liée à la Lune par des ficelles invisibles... alors tu remplis un peu le vide devant mes yeux même si tu n'es pas visible d'où je suis. C'est agréable de sentir ta présence.

Je ne sais pas quoi dire devant ta réponse que tu es loin de t'en être sortie, que c'est difficile pour toi. J'aurais eut des doutes si tu m'avais dit que tu était en rémission, sortie d'affaire, etc... je ne comprends pas comment c'est possible de sortir de ça.
Comme tu dis, plus on vieilli, plus on devient rigide et grincheux... J'ose même pas imaginer ce que je vais être, je ne crois pas que je vais me rendre assez loin dans ma vie pour expérimenter la chose.  Je trouve que tu es une bonne personne, je voudrais bien t'aider, mais je ne sais pas comment.

Je ne souffre pas de la même manière que toi, même si l'intensité de nos émotions sont similaires.
J'ai une très bonne estime de moi-même, aucun complexe (je suis né avec mon corps et je ne peux pas le changer, alors...) J'aime mon esprit, pas ce que je suis (je ne sais pas ce que je suis...). Ma psy dit que je souffre d'une profonde blessure narcissique et que j'ai compensé en gonflant mon égo pour faire de moi un roi tyranique, un prédateur froid qui domine tout. Elle dit que je ne suis pas psychopathe du fait que j'ai une conscience très développée (ça ne va pas avec...), même si j'ai beaucoup de similitudes avec certains traits de caractère. Je n'ai jamais contesté cette idée, je suis d'accord. Le problème majeur qu'il y a à ce type de configuration c'est que j'aime ce que je suis et que je n'ai aucun désir de me diminuer. M'aider est très difficile et comporte des dangers réels pour ceux qui croient que m'aider c'est me dresser, me contraindre... me dominer.

En même temps, je ne m'aime pas vraiment, je ne me choisis pas ou très peu souvent, je donne plus que je prends, je n'aime jamais ce que je fais, je suis conscient de ma médiocrité et je n'en fait pas l'étallage pour convaincre les autres que je suis merveilleux. Je sais que ce n'est pas vrai, je suis plutôt du genre "le cauchemar de tous". Devine quoi ? Je suis content et fière d'être le cauchemar des crétins que je croise. J'ai construit la valeur de mon estime personnelle sur ma capacité à détruire ceux qui essaient de me bloquer le chemin. Tu ne peux pas faire ceci ou celà... certainement que je peux, je peux tout faire... no limits.

Je comprends ta douleur, je la partage... Je suis triste de voir que tu sembles avoir une faible estime de toi. Je trouves que tu as de l'esprit, une belle conscience, un sens de l'humour très amusant. Tu es peut-être très chiante (ça je ne l'ai pas encore vu et j'en doute...) mais tu restes sans aucun doute très sympa. Si la photo était la tienne, tu es belle fille en plus... Donc : Belle, lucide, brillante, consciente... drôle, etc. Si tu as une faible estime de toi, il y en a beaucoup qui se regarde avec satisfaction qui devraient se faire euthanasier au plus vite. Je sais voir et reconnaître les trous de culs et tu ne fais pas partie de cette catégorie, c'est évident.

L'estime de soi passe par le regard des autres et la gratification, dans la construction standard d'un individu normal de type mouton. Se regarder, se comparer, se mesurer... pour s'enorgeuillir de se regarder valorisé... (construction de l'égo). Tu as de belles tendances antisociales qui sont mal utilisées. Fuck la société, fuck le monde... mais ce qu'ils pensent de toi compte plus que le regard que tu te porte ? Les moutons te disent que tu es une pauvre conne moche et tu les croient, mais tu ne fais pas partie des moutons et les moutons ont peur de toi, alors ils te crachent dessus pour ne pas être dévorés. Ta laideur c'est d'avoir une fourrure tacheté sur le dos, au lieu d'avoir de la laine. Ils se moquent de toi, quel genre de mouton est assez mal foutu pour avoir une fourrure tachetée ? Tu les écoutes et tu les crois ? Peu importe ce que les autres disent, les autre n'ont rien compris de ta personne, ils ne savent pas te regarder, ils ne comprennent pas que tu n'est pas de la même espèce, tu fais partie des grands félins, pas des moutons... Au diable ce que les autres pensent de toi, il ne feront que te mépriser pour gonfler leur égo, te marcher dessus pour se hisser plus haut, sans se soucier de ton existance. Pourquoi leur accorder autant de crédibilité ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 17:30 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Je ne sais pas si tu me donne le droit à ce genre de commentaire, le but n'est pas de faire mal, ce n'est pas une forme de jugement, pas une critique... juste un questionnement sur les impacts des opinions des autres sur nos vies. J'ai déjà ressenti ce malaise d'être jugé, invalidé par les autres, discrédité. L'opinion des autres m'affectait beaucoup avant mes 19 ans, j'y accordais une importance déraisonnable et plus valable que ma propre opinion de moi-même. J'ai été détruit, la nature humaine n'est pas bonne, elle est malade et déchéante. Si je peux te donner des outils pour transformer ce mal et t'aider, je serais content. Seulement je ne suis pas le sauveur du monde, je suis fou et peut-être qu'il vaut mieux ne pas écouter ce que je dis... et en plus tu ne m'as rien demandé... Je me sens mal et un peu effronté. Je m'excuse... Il n'y a que des bonnes intentions. Je vais attendre tes commentaires et m'ajuster. DSL

Je suis très ouvert à la critique, et malgré les apparences j'écoute, j'analyse, je réfléchis, je me remets en question... et souvent il n'y a rien qui change. La critique, si c'est pour faire de moi un mouton... ça va pas me faire avancer. J'ai un problème quand on essaie de m'imposer des choses, pas quand on discute de choses qui portent sur moi. Je ne sais donc pas si tu es sensible à certains commentaires que je devrais éviter de faire, ou des sujets que je devrais éviter d'aborder. Je ne sais pas si tu fais preuve d'ouverture devant des idées, mêmes toutes croches, qui peuvent t'être présenté... Je ne sais pas si tu me donnes le droit de te retourner le bien que tu me fais.

Je ne sais pas pourquoi Silencieuse est sortie de mon site... Je l'aimais bien elle aussi. Je ne crois pas avoir rien dit pour la blesser, je suis rempli de questions. Je ne sais pas si je suis en cause, si oui je regrette... J'ai l'impression d'avoir raté quelque chose. Je ne voudrais pas que cela se produise avec toi, alors aide-moi à ne pas aller sur des chemins sur lesquels je n'ai pas le droit de poser le pied.

Tu pourrais me dire que je suis le pire des connards, celà ne va pas me toucher du tout. Mais arrêter d'écrire je trouverais ça triste, surtout si je ne comprends pas pourquoi. Le but du site, c'est d'avoir de l'interaction, essayer de comprendre et changer certains de mes comportements. SI je suis un trou du cul, il faut me le dire et me suggérer une alternative. Ce n'est pas facile d'être un monstre, sauf à l'Halloween parmis les faux monstres. 


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 22:08 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

 Je me suis enfuie dans la noirceur de la nuit d'une soirée sociale, guidée par la lumière de la lune. Plus je suivais cette lumière, plus elle m'éloignait de cette soirée. Qu'est-ce qu'elle a?? Pourquoi n'est-elle pas venue ? Parce que je ne veux pas devenir comme vous, tout simplement. Je ne veux pas que vous contaminiez mon âme de vos principes, vos normes. Je suis immunisée contre la conformité. C'est vous qui êtes malade !!!! Vous avez détruit votre âme de vos principes, vous l'avez contaminée de toutes vos règles et maintenant, il ne reste plus rien. Il ne vous reste qu'un corps inerte tiré par les ficelles de la société...

Pour rester dans la symbolique des moutons, voici ce qu'est une soirée sociale pour moi : C'est lorsque je suis dans un enclos avec des moutons qui tournent en rond pour chercher la sortie. Moi je la vois, mais eux ne la voit pas, alors je crois bien faire en leur montrant, mais au lieu de me remercier ils me crachent dessus comme tu dis. Je ne comprend pas pourquoi ils font ca alors que je voulais simplement les aider en leur montrant leur saleté de sortie qu'ils cherchent depuis des jours comme des âmes perdus. Elle est là juste devant vous. Vous n'avez qu'à lever les yeux!!!
Donc tu vois, je perd mon temps en tournant en rond avec des moutons. Je ne pourrai jamais évoluer si je reste dans cette enclos. pire je vais régresser.

Mais depuis nos échanges, j'ai l'impression que mon esprit, mes pensées, mon intelligence évoluent. J'ai l'impression d'avoir plus d'inspiration, de créativité.
J'ai eu une période où mon âme était absent, où j'étais prisonnière de la monotonie de la vie en  société. Je n'écoutais plus de musique, Je n'étais même plus capable de créé, même pas un poème, je ne me reconnaissais plus. Résultat : dépression.  

Tu veux m'aider ???? alors ne te conforme jamais. C'est de la soumission décorée de fleurs bleues. C'est comme une secte qui te promet d'atteindre un bonheur que tu n'aura jamais, si tu deviens comme eux, si tu agis comme eux, si tu leur donne tous ce que tu as, si tu leur donne ta vie...C'est comme un pacte avec le diable, sauf que lui il t'accepte comme tu es : avec ton passé, tes défauts, avec les pêchers que tu as commis et ceux que tu vas commettre.

Je ne comprend pas trop pourquoi tu dis que tu ne ressent rien, mais tu n'est pas un psychopathe. Un psychopathe ne se serais pas embêter à faire les tests que tu as fait et surtout il est incapable de se remettre en question.

Comme je te l'avais déjà mentionné, j'ai des petites tendances bipolaires, alors pour rectifier mes écrits, lorsque je suis dans une espèce de phase maniaque où tout va bien, que  j'ai beaucoup d'énergie et que j'ai plein de projets en tête, j'ai confiance en moi, mais  lorsque je suis en phase dépressive, je n'ai pas du tout confiance en moi et en mes capacités. Par contre ( ca ne me fait pas plaisir de dire ca) j'accorde effectivement beaucoup d'importance à l'opinion des autres. J'aimerais te donner une raison,  t'expliquer pourquoi, mais je n'en sais absolument rien. Est-ce que c'est le fruit de mon éducation, le résultat de pensées négatives et dévalorisantes automatiques inculpées durant  mon enfance ?? Je n'en sais rien non plus.
Cependant, je sais que lorsque je suis seule, je m'aime. Je suis moi c'est tout, je fais ce que je veux, je dit ce que je veux. Il n'y a que moi pour me juger et je ne juge personne. Mais aussitôt que je suis avec d'autres personnes, je me déteste, je me compare, je me juge, je me dévalorise.
Les normaux n'aiment que eux mêmes, donc si tu es comme eux ils t'aimeront, mais si tu es différent, ils te détesteront, même si tu tente d'être comme eux, ils finiront tout de même par te démasquer.

Merci pour les compliments, mais comme toi, je ne sais pas quoi en faire. Je vais peut-être les mettre dans un petit coffre fort, fermé à clé lol.

 
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 22:50 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

 Rectification de mon message :

En fait ca m'arrive d'avoir confiance en moi, mais quand ca arrive, c'est à l'extrême. Ca ressemble un peu à toi., style : " Poussez-vous de mon chemin ou crever. " Mais ca arrive pas souvent, peut-être parce que ca me fait peur ??? Je ne sais pas.
Autant je tire une satisfaction à punir les mauvais, autant j'ai peur de blesser des innocents.
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 23:16 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

 La personnalité Limite borderline

efforts effrénés pour éviter un abandon réel ou imaginé Oui ;
mode de relations interpersonnelles instables Oui et intenses Oui caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive  Oui et de dévalorisation Oui;perturbation de l'identité Oui : instabilité marquée Oui et persistante de l'image Oui ou de la notion de soi Oui
impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (par exemple : dépenses excessives Oui,
sexualité Oui, toxicomanie non alcoolisme oui, jeu pathologique Non, conduite automobile dangereuse Oui,mais le code de la route est bien trop sévère crises de boulimie oui  ou d'anorexie oui) ;
répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires Oui, ou d'
automutilations oui ;
instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur Oui (par exemple : dysphorie épisodique intense Oui, irritabilité Oui ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours) pareil que toi.
sentiments chroniques de vide Oui
colères intenses (rage) Oui et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère Oui (par exemple : fréquentes manifestations de mauvaise humeur Non, colère constante Oui ou bagarres répétées Non, colère subite et exagérée) ;
survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire Non ou de
symptômes dissociatifs sévères Oui
En somme, le trouble de personnalité limite est principalement caractérisé par :
la peur du rejet et de l'abandon Oui
l'instabilité de l'humeur ; Oui
la difficulté à contrôler les pulsions Oui les actions, les réactions, les actes impulsifs souvent néfastes Oui;
les relations interpersonnelles instables ;Oui
une difficulté avec l'intimité ;oui
une dissociation Oui et une méfiance importante Oui en présence de stress.

sentiments de vide, d'ennui  Oui
sentiment d'être abandonné Oui (peur irraisonnée de l'abandon oui) ;
dévalorisation ;oui
abus de substances (alcool, stupéfiants) ;Oui
automutilations oui, conduites à risque (par exemple conduire en état d'ébriété 1 fois, prostitution Non), tentatives de suicide
difficulté à identifier et à réguler ses émotions Oui
trouble du comportement alimentaire oui
sexualité chaotique  Oui
insomnie chronique  Oui
tendance à la manipulation Non(ha, c'est de la que nous vient notre mauvaise réputation qu'on est des manipulateurs sans scrupules et égocentriques... Qui a écrit ca???  caliss...

carence narcissique; Oui

_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Ven 18 Oct - 23:40 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

 Le trouble de la personnalité histrionique
Je n'aime pas trop quand quelqu'un a plus d'attention que moi en particulier si c'est l'attention de quelqu'un que j'aime beaucoup. Qu'est ce qu'elle a de plus que moi ?? Ha oui, c vrai j'oubliais, elle est normale et pas moi. Je déteste quand quelqu'un m'ignore volontairement.

Le sujet est mal à l'aise dans des situations où il n'est pas le centre de l'attention d'autrui ; Non
L'interaction avec autrui est souvent caractérisée par un comportement de séduction inadapté ca dépend quand, ca dépend avec qui, ca dépend des circonstances, ou d'attitude provocante Non

L'expression émotionnelle est superficielle Non et instable oui
Le sujet utilise régulièrement son aspect physique pour attirer l'attention ca dépend des circonstances
La manière de parler est trop subjective et pauvre en détails Non
Il y a une dramatisation (théâtralisme, exagération du pathos) et une exagération de l'expression émotionnelle 

pareil que toi 
Le sujet fait preuve de suggestibilité Non

 : il est facilement influencé par les autres Des fois. ou par les circonstances des fois.
Le sujet a tendance à considérer que ses relations sont plus intimes qu'elles ne le sont en réalité Non
importance excessive de son apparence physique. Non,

_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 00:03 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Je ris tellement... Tu es vraiment une fille bien.

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 00:12 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Pour revenir à ton questionnement, le poids du regard des autres sur ta vie est sans doute un apprentissage automatique social et culturel, peut-être familial aussi... C'est sans doute comme moi qui vis toujours avec des idées suicidaires, c'est un comportement appris, on m'a éduqué pour ça.

Ne t'en fait pas... je n'ai aucun désir de devenir un mouton. Même si je voulais, je ne pourrais pas... je mange de la viande.
J'aime bien ton commentaire sur la tendance à la manipulation dans la section Borderline... je suis mort de rire... c'est une mort le fun pour une fois.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 00:21 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Tu as des talents artistiques ? Moi aussi... mais j'ai arrêté quand j'avais 19 ans, quand j'ai changé de personnalité j'ai oublié de garder ça. Il m'arrive encore de faire des dessins mais rarement, la peinture et la sculpture c'est très loin. Je fais pas mal de papier mâché pour les décors de la compagnie de ma blonde... des sorcières, des lutins, toutes sortes de choses.
Je me suis mis à la guitar il y a une dizaine d'année, mais je suis incapable de digérer d'apprendre à lire la musique, alors je joue à l'oreille. Je ne joue rien d'autre que mes compositions, je ne comprends pas comment jouer la musique des autres.
Ps.: Ma mère était une pianiste de concerts qui a fait le tour du monde... Je suis un enfant de marde....


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 01:10 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

C'est quoi ton histoire de sortie avec des moutons ? C'est qui les cons qui t'on manqué de respect ? Les moutons sont rétissants à changer de berger et jamais ils ne suivent ceux qui veulent leur bien... ils sont tous maso et veulent aller à l'abattoir, c'est pour ça qu'ils restent là comme des cons à attendre de se faire dire où marcher.
Je commence à aimer pas mal nos histoires de moutons... ça parle bien avec "une touche de mépris" qui me plait beaucoup.

J'ai comme une urgence à trouver un équilibre dans ma vie. Je vais aller passer plein de tests et de questionnaires pour pouvoir faire parti d'un groupe d'entraide... Si j'arrive à raisonner ma colère, à bouffer moins d'énergie pour me retenir tout le temps, je serais bien content. Changer des petites choses pour que ma vie soit plus facile à vivre. C'est une autre tentative, et j'ai bien "peur" de sauter ma coche devant une bande de tarés qui essaient de me convaincre d'être ce que je ne veux pas... un citoyen modèle et obéhissant.

Tu as raison de dire que les limites de vitesse sont ridicules... C'est juste pour punir plus et faire plus d'argent que c'est comme ça. Si c'était pour des raisons de sécurité, ils arrêteraient de donner des permis à n'importe qui et des cours de conduite qui ne sont axés que sur la loi et les règles... mais pas sur la conduite !!!
Des cours de drift pour la conduite hivernale ça serait intelligent et ça sauverait des vies. Les gens auraient une meilleure maîtrise en tout temps, une plus grande conscience des risques, et une meilleure compréhension des limites physiques du véhicule. Ce serait intelligent, alors il ne vont jamais faire ça. Si il fallait que les gens se mettent à aimer déraper... et qu'ils avaient un peu de plaisir, ce ne serait pas bien. Il y a trop de cons et d'inconscients, pas assez de lucidité... donc plein de morts. La logique c'est : Si tu es poche au volant, que tu ne sais pas trop ce que tu fais... c'est comme magique, prenez l'autobus. Trop vieux, prenez l'autobus. Il y en a combiens des histoires de vieux qui smash en voiture... beaucoup et ça fait peur sur la route. 1500 lbs d'acier, avec de la vitesse, ça fesse vraiment fort... c'est très impressionnant. J'ai eut un impact à 110 km/h - 0 km/h instantané, sans ceinture. Les roues arrière étaient au-dessus de ma tête et ma tête encastrée dans le parbrise. Je suis resté réveillé tout le temps, je n'ai eut que quelques coupures au visage et des équimoses sur le torse. Le volant était écrasé sur mon torse. J'ai tout plié, le volant, la porte de l'auto, pour sortir debout sur mes deux jambes.
Tu comprends ? Je suis supposé être mort. C'est juste pas possible. J'en ai plusieurs des histoires qu'un normal crève mais pas moi. Je n'ai pas peur, je me sens invincible... En voilier, j'allais me promener dans les queues d'ouragans, c'est complètement maniac. Mais bon dieu que c'est beau. Le monde change de sens, le ciel est noir et la lumière vient d'en dessous, dans l'eau. Partout autour de toi il n'y a rien, sauf du gris et du blanc arrachés aux cîmes des vaques. Parler ne sert absolument à rien, crier comme un cave et les sons ne se rendent nul part, ils partent dans le vent sans se rendre à destination... la personne devant toi. L'eau qui siffle sous le bateau, le vent qui hurle et crie comme une sorcière des hurlements pour faire peur.  Le plus gros que j'ai vu c'est de la vagues de 40 pieds entre les Îles de la Madelaine et Chandler en Gaspésie. J'étais supposé crever là aussi... J'ai eut un grave accident en pleine tempête, un violent coup à la tête, une commotion cérébrale dans 90 km/h de vent. Pas drôle blesser. Le combat n'est plus juste, là tu te bat vraiment pour ta peau.

J'ai des drôle d'activités tu trouves pas ?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 01:43 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Tu n'as pas répondu pour la question sur les tentatives de suicide. Oublie ou simplement pas un sujet de conversation ? Moi c'est écrit sur le site, je ne me souviens pas où, mais j'ai bouffé deux bouteilles d'aspirines extra fortes, environ 400 comprimés. Devine... ? J'avais 19 ans. Rubrique "Comment je suis né ?"

Le plus difficile à comprendre, c'est comment j'ai fait à 12 ans pour survivre à ça ??? Je suis fin quarantaine et je capote raide depuis que j'ai réouvert la porte de mon enfer. Le diagnostique Borderline j'en avais rien à foutre, je lisais les critères diagnostiques et je regardais mal avec dégoût... je me disais que c'étais encore des niaiseries de psy. Quand j'ai lu et vu des témoignages... là je me suis mis les deux pieds de l'autre côté, dans mes psychoses d'enfance. Je suis enragé noir, je ne suis pas un enfant, je suis vieux et mauvais parce que ce monstre que j'aime tant me protège de tout, c'est lui qui m'empêche de crever. Je ne veux pas l'attaquer, je vais me faire clancher moi-même !!! C'est vraiment une autre personne, mais il est toujours là. Je ne sais pas qui je suis parce que j'ai plusieurs vies, et je suis mort plusieurs fois. Il y a trop de mondes. Un cerveau ne peut pas redémarrer plusieurs fois à zéro, plus rien fini par avoir du sens, c'est une mauvaise idée, ça ne sert absolument à rien de se suicider. Quand tu n'as plus rien à perdre, tu n'as plus de limites, tu peux tout faire, faire ce que tu veux. Tu es libre... Ça c'est un méchant buzz ! Tu fais une crise d'amnésie étrange, incapable de faire revenir aucune émotion malgré les souvenirs. J'ai effacé mes souvenirs pour ne plus rien ressentir. J'ai vraiment raté mon coup... Je me souviens de beaucoup, mais je n'ai aucun ressenti, aucune émotion. J'en parle comme si je racontais l'histoire de quelqu'un d'autre. Ce n'est pas moi.
Sérieusement... Tu comprends ce que je raconte ou pas ? C'est plutôt étrange comme façon de se contruire et grandir.

Un jour, j'étais timide et réservé, introverti, très doux et bonasse... une victime brisée, un esclave. Le lendemain j'étais frondeur, effronté et sans réserve, extraverti, très agressif et convaincant... il faut viser le juste (au sens philosophique) sinon les gens ont des problèmes avec moi. J'ai le droit de penser, malheur à vous je pense par moi-même au lieu de suivre bêtement.  

Je ne suis pas un mouton, j'ai juste une peau de mouton noir avec une pelle, personne ne veux voir sous la peau.
Dans ma tête ça crie souvent, ça hurle comme si le monstre criait à plein poumons, mais ce n'est pas visible, ça fait juste brouiller mes pensées quelques fois. J'aimerais ça que ça arrête. Je me sentais mieux avant de savoir, le problème c'est que je comprends beaucoup mieux, alors j'arrive moins bien à l'oublier. Les effects pervers de la psychologie... sauf que là, il faut de l'imagination psychologique pour s'adapter au problème et trouver des solutions. Ma psy je veux travailler avec elle, mais je lui ai jamais dit avec des mots, une demande claire, je lui fait confiance et malgré les apparences elle m'aide beaucoup. J'ai développé un genre de "dépendance étrange" que je n'aime pas particulièrement, je lui donne beaucoup de pouvoir sur moi, les prédateurs ne font pas ce genre de choses. Elle est une erreur dans mon équation, elle est unique. Les autres c'est de la bouffe.
Ça prend quelqu'un pour tirer la laisse du Pitbull enragé, je donne une pause à ma blonde.


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam 19 Oct - 23:33 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Pour la question sur les tentatives de suicide j'avais repondu oui.  400  comprimes ????? t'as 9 vies ou koi ??? t'as ete malade ???? tu feelais comment ???  tu veux dire quoi ppar talents  artistique ?? je  ne sais pas si ce sont des talenrs , je fais ca juste pour aller mieux : dessin, chanter,  ecrire , decorations
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 01:51 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

J'ai bien dire que je suis né à l'hôpital, intubé et couvert de vomi dans une salle d'urgence. Il te rentre un aspirateur dans la bouche jusqu'à l'estomac et ils nettoyent. Ils t'hydratent, boire beaucoup d'eau. J'étais complètement buzzé ey je me suis rendu de justesse en bicyclette à l'urgence. Je pouvais tout faire, alors pourquoi je me serais laisser crever ?
J'étais quelqu'un d'autre, j'étais moi d'aujourd'hui... ouf ! C'est pas évident à expliquer, je ne me souviens pas de moi avant ce suicide. C'est pas possible que cette chose fragile et faible ait été moi, je ne suis pas capable de me reconnaitre. Ce n'est pas moi. Je n'ai aucun ressenti pour cette période. Je trouve pas que c'est une belle histoire celle de ce gars là.
Le phénomène de dissociation décrit dans les caractéristiques borderlines, c'est un des éléments fort chez moi. J'ai des personnalités multiples. Je suis mort psychologiquement à quelques reprises, le cerveau fait "Delete / Reset". C'est très puissant un cerveau, ça travaille même contre moi-même pour me tuer. Ça ne sert à rien de se suicider... on peut faire les mêmes choix sans passer par là je crois. Et je suis sûr que c'est mieux.

  


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 02:07 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Alors je me fouts de tous les moutons, je ne leur accorde aucune importance, le respect va avec ceux qui essaient de se pousser dans les prés au lieu de suivre à l'abattoir. Si je suis forcé d'être un mouton, et bien je choisis d'en être un noir avec une pelle. Une peau de mouton... c'est trop petit.  

Talent = Quelque chose que tu aimes faire et que tu fais bien (ça c'est discutable parce que j'aime rien de ce que je fais, je suis toujours déçu du résultat, mais en même temps ce n'est pas si mal...).


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 09:53 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

moi aussi la police me donne envie de vomir , ils m'ont justement colle un mandat d'arrestation pour delit de fuite parce que j' ai accrocher quelqu'un que je n'ai pas vue
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 16:19 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

OuPS ! Ça c'est plus problématique que moi. Je ne sais pas quoi dire... j'aimerais pas ça être à ta place. C'est pleins de problèmes en perspective, c'est beaucoup de stress. Ce n'est pas bon... La personne est blessée ?

Tu dois avoir un choc émotif important d'avoir frappé quelqu'un ? Mais peut-être pas non plus...
La réponse est significative, elle fait de toi un humain blessé ou un prédateur plus féroce que moi.
Moi, étrangement, j'ai peur de blesser et quand je pense à tous les accidents évités, des enfants sortis de nul part entre des voitures que j'ai évité... je te jure que le coeur me débattait. La crise du système nerveux après... ouf méchante débarque, tout flanche. Ce n'est pas que je déteste et méprise la vie d'autrui, je déteste et méprise seulement les cons et ils sont majoritaires dans la société. Des gens qui suivent la règle parce qu'elle est écrite, sans réfléchir, sans esprit critique, sans conscience.
Bon, si quelqu'un se jette sous mes roues, je n'ai aucune raison de ressentir de la culpabilité peu importe ce que les autres en disent. Mais si je fais une erreur de conduite, j'accepte de voir mon erreur et je m'excuse. Je n'ai pas le choix, c'est une règle que je m'impose. Je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu'ils me fassent. Ce n'est pas un jugement devant ta situation... je ne me permettrais pas ce genre de chose, ce n'est pas ce que je suis, ni qui je suis. Ne te fâche pas de mes propos, ce sont des réflexions que je transpose dans ma vie, avec ma tête. C'est des questionnements sur moi-même, qu'est-ce que je ferais si je me retrouvais dans la même situation. Moi c'est moi, toi c'est toi...  

J'ai passé beaucoup d'examens de santé, check-up général, je voulais voir si il y avait une cause physique à mon état. Tout est "normal" dans le sens que c'est dans la "limite acceptable". Rien n'est dans la moyenne, c'est toujours proche d'être trop haut ou trop bas. J'ai un corps borderline comme moi... tout ou rien. Il y a une incidence cause et effect, j'en suis sûr. Sinon c'est mon cerveau qui contrôle ça de cette façon pour me faire flancher.

Bref, je cherche un problème physique qui pourrait expliquer mon état. Mon père est mort du cancer de l'estomac, on a beaucoup de problèmes dans la famille avec ça. C'est une faiblesse génétique. Donc, je vais passer une coloscopie ( c'est comme se faire enculer par une queue de 3 pieds de long... et ils te souffle de l'air dans le cul pour faire avancer la caméra, alors tu pètes). La première fois, j'étais conscient durant l'intervention à l'hôpital. Je discutais avec le médecin en regardant avec lui l'écran et l'interieur de mon corps sous nos yeux. Super ! Très content d'avoir vu, c'est très impressionnant.
Il y avait des annomailes, des taches blanches sur la paroie de l'estomac, alors ils ont fait une biopsie pour analyser la chose.
Quand j'ai téléphoné pour avoir les résultats, on m'a dit que si personne ne m'avait appelé c'est que tout était normal.
Je n'accepte pas ce genre de réponse, le médecin chez qui les résultats de mon examen sont parti c'est un connard qui ne veut plus me voir et que ça ne m'interesse pas de revoir... Celui qui fait l'intervention n'est pas celui qui émet un constat, c'est un médecin qui n'était pas là qui te dis ce que tu as... On peut bien crever comme des cons ! Bref, le système de santé, je ne fais pas confiance a personne là dedans.

J'ai refait dernièrement une coloscopie dans une clinique privée, en urgence, au coût de $1000. J'ai signé les documents après les avoirs lus et rempli. Dans la section si j'acceptais d'être mis sous anéstésie générale en cas de besoin j'ai répondu non et je j'ai pas signé cette partie. Une simple infirmière est venue me dire qu'elle me donnait un relaxant musculaire, ce à quoi je ne m'opposais pas. Le médecin semblait s'impatienter devant moi, je n'aimais pas vraiment ça. Puis ce génie se réveille et dit à haute voix : Oups... il ne faut pas que j'oublie de stériliser mon appareil.  
??? Moi je veux me lever et partir de là, et "POW" la lumière s'est éteinte.
Je me réveille en salle de "repos", je suis magané, ma blonde me ramène à la maison...
Je suis enragé noir, j'ai l'impression d'avoir été violé, abusé, et je demande dans la semaine une copie de mon dossier, c'est comme si je parlais à des "je m'en foutiste". Ma demande reste sans suite. Plusieurs mois plus tard, je refais des démarches pour avoir mon dossier. Je fini par en avoir une copie, que je lis avec la plus grande incompréhension... C'est un tissus de mensonges. C'est écrit que je suis resté conscient tout au long de l'intervention et que je discutais avec le médecin, qu'il m'a donné une pompe à protons (si tu sais c'est quoi, tu me le diras... j'ai jamais vu ça et je ne sais pas c'est quoi), je suis sorti de là les mains vides. J'ai un problème majeur avec ça... Le médecin qui m'a fait ça, il faut qu'il comprenne sa faute. C'est un trou du cul qui travaille dans les trous de culs. Je veux des explications, la directrice du centre refuse de me rencontrer. La secrétaire m'a demandée si je voulais être remboursé, j'ai dit non... le problème n'est pas l'argent, cela n'efface pas la faute et n'enlève pas l'aberration.

Elle si je la vois, quand je vais la rencontrer, c'est le monstre qu'elle va avoir en pleine face. Ça fait deux ans qu'elle me niaise, elle ne va pas trouver ça drôle. Est-ce exessif selon toi ? Est-ce juste ? Je devrais laisser passer et continuer au lieu de focusser, avoir une cible dans le troupeau qui va servir d'exemple à ceux qui ont envie de me faire chier.

Tu es brisé en dedans comme moi. Je n'aime pas les gens, je suis antisociale. Je n'ai pas d'émotions normales quand j'éprouve des émotions. Je n'en ai pas toujours, j'ai beaucoup de détachement, je suis froid. J'ai une petite tendance sadique, je suis pour le retour de la guillotine et on fait un party de politiciens sur la place publique.  Je peux comprendre que tu n'éprouves pas, que tu ne ressens pas pour la personne que tu as frappé. C'est le genre de chose qui se produit quand je suis devant ma mère. Je suis incapable de ressentir rien, je n'ai aucun regret, aucune pitiée... c'est ma mère.
Je fais la différence entre cette folle et les autres. Ceux qui ont ce genre de profil je les ferais disparaître, c'est des déchets... je comprends la folie d'Hitler sauf que c'est loin d'être un modèle, c'est juste un gros trou du cul.

Elle est étrange notre conscience. Dieu il fait quoi ? Il ne fait pas exprès pour écraser quelques humains sous ses pieds à chacun de ses pas. Oups ! Excusez... il ne le fait même plus, il en écrase tout le temps, il passerait l'éternité à s'excuser... Aolrs de la marde... C'est des dommages colatéraux, tant pis pour vous, vous n'aviez qu'à pas vous mettre sous mon peids.
C'est la vie... Bulldog, rouleau compresseur... Ça crie de noir, Dieu est borderline, il voit des aglomérations et il s'amuse à foutre le pied où il y en a le plus, pour le plaisir... c'est un sadique, c'est juste un homme, celui qui te fais chier, ton boss.

C'est qui la personne que tu as frappé ? Est-ce que tu as partagée ça avec d'autres personne ? Est-ce que tu as été consolée, appuyée ? Est-ce que tu t'es excusée ? Il n'y a pas de jugement dans mes questions, je suis différents de toi un peu et je veux juste comprendre, tu as le droit à ta réponse. Dans ma position de Dieu, je domine tout sans rien orienter, je ne décide pas de la morale à suivre, je suis dépourvu de sens moral. La conscience c'est autre chose que la morale. Je suis très souple devant la différence, tant qu'elle reste acceptable, que j'ai toujours le choix de suivre mon chemin sous le contrôle d'aucun.   

Est-ce que le tigre est un prédateur qui se pose des questions sur le bien et le mal, est-ce qu'il fait le mal ?
L'annonce du Zoo de Granby d'un tigre avec le masque d'un psychopathe (Hannibale Lecter) soulève bien toute sa puissance sauvage. Les tigres ne sont pas psychopathes, ils sont seulement ce qu'ils sont, des prédateurs. L'être humain est psychopathe.
Je crois que tu es plus prédateur que tu ne le crois.


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Dim 20 Oct - 20:35 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Je ne peux pas t'ecrire beaucoup mon internet ne marche  pas et je ne sais pas pour combien de temps Sad  dsl  , Je peux donc seulement  te dire que je n'ai blesse personne c'etais un vehicule innocupe.  Ce soir,  il vente particulierement beaucoup. J'adore ca, !!!!! comme si la nature tentait d'exprimer ma rage et mon desespoir !!!! mon ame me dit d'aller me perdre dans cette tempete, ce chao !!!!!!!
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 00:27 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Tu es assez loin de chez moi... Moi c'était hier soir, un vent de fou j'avais peur que mon bateau se décroche alors j'ai pas dormis de la nuit. Je suis brûlé.
Tu aime les tempête, le mauvais temps ? Cool !!! Moi ça me facine... Mes plus beaux étés sont ceux que tout le monde déteste.
Je n'aime pas être à terre quand il fait mauvais, je veux être sur mon bateau pour le protéger, me battre... je sais que c'est mieux pour lui et que je gagne tout le temps. Je suis l'enfer, alors les mondes infernaux c'est mon chez moi, je sais y survivre.
Je suis vraiment un prédateur, mais je ne suis pas sans conscience. Je me questionne beaucoup sur cette conscience, je ne sais pas quelles sont ses bases, tout flotte, tout est mouvant. Je m'adapte, mais je ne suis pas capable de ne pas être moi un peu, il y a toujours cette chose qui domine, le monstre... Dans les yeux d'un prédateur, un caïman, un jaguard, ce que tu voudras... il n'y a pas de questionnement sur le bien et le mal, il y a seulement la domination. L'assurance en soi, c'est l'arme la plus puissante. La société brise l'assurance en soi pour créer des gens soumis à leur domination, ce sont des prédateurs eux aussi.
Quand ils n'arrivent pas à te briser, ils se mettent à plusieurs pour te tuer. Tous les moutons sont terrorisés, je ne suis pas acceptable dans leur monde.

Comment tu peux avoir un mandat contre toi pour du matériel ? Il ne vont quand même pas te foutre en prison pour une pock sur un char !!! C'est des connards soumis sans tête, des enfants de chienne avec des égo surdimensionnés... power trip du mouton frustré qui dans le troupeau cherche à dominer. Ils ne voient pas que nous sommes d'une autre espèce, des prédateurs vicieux et solitaires qui se fondent dans la masse avec des masques invisibles ou flamboyants. 

Être mésadapté et dysfonctionnel socialement, se voir attaqué pour ses différences, ça forge un caractère... Je suis une fabrication sociale, c'est la société qui m'a créée, elle a forgé une image de sa laideur et du pire qu'elle puisse démontrer, et sur ce point je suis supérieur. Je suis comme un mirroir, je ne suis que le reflet de la personne devant moi. Je suis le reflet du pire d'elle-même, je suis sont côté noir. Je suis toxique... attention ! Tu aimes les spectacles d'ombres et lumières, de noir et de blanc, avec moi tu vas avoir un beau spectacle.

Je me suis fait frappé 5 fois par des voitures quand je roulais en bicyclette, je n'ai jamais rien eut et c'était toujours des impacts à haute vitesse (50km/h et +). Je suis immortel... J'ai une construction déficiente de mon égo, des expériences qui m'ont ouvert le chemin vers un complexe gigantesque de supériorité, renforcé par le fait que quand les autres sont coincés et s'arrêtent, moi je trouves des solutions et je continue. Je ne connais personne qui ai si peu de limites que moi, mais je ne connais pas d'autres borderlines. J'ai donc la plus grande estime pour toi, je te comprends bien, j'aime bien ton côté rebel, ta façon d'envoyer chier le "Monde" me séduit.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 01:08 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Mon maître philosophe c'est Socrate, un homme sans éducation qui ne savait pas écrire mais savait réfléchir. Il n'a rien laissé, aucune trace de son passage. Il est comme un fantôme qui dure depuis des millénaires.
Si sa culture était si grande, c'est qu'il savait regarder. Ses élèves n'ont rien compris, ils ont détruit le monde. Ce que je te raconte ce n'est pas une religion, ce n'est pas une croyance, c'est l'histoire...

La société dans laquelle tu vis tiens ses origines de deux livres de Platon, La République et Les Lois. Des oeuvres politiques et philosophiques écrites il y a 2400 ans. Le tout se résume à trouver une façon de contrôler une population, quitte à les asservir en les manipulants. Voter pour un trou de cul élu démocratiquement, ça fait longtemps que ça dure... entre les dictatures et les monarchies. On est jamais à l'abris... les gens sont fous.

Je refuse de participer à la déchéance de l'esprit social, je suis autocrate, je suis mon seul maître et je pense par moi-même.
Un directeur a déjà menacé me congédier pour mes propos, je disais que j'enseignais à penser par soi-même. Il disait de moi que j'étais quelqu'un de dangereux qu'il fallait me sortir du système.  Je ne l'aimais pas vraiment, c'était un conformiste sans intelligence et sans réflexion. Il l'a bien compris...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 11:14 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

C'est un peu drôle, pour m'aider il me faudrait un philosophe au lieu d'un psy pour changer ma vision du monde. Le problème c'est que les philosophes font rarement l'éloge de la société, ils ne peuvent pas... c'est une société de dégénérés sans philosophie et sans sens du juste. Donc des philosophes pro-société il y en a pas... sauf ceux qui se prennent pour des philosophes mais qui n'en sont pas (les médiocres).

Si on s'attend de moi que par la thérapie je trouves les solutions par moi-même, on s'attend à l'impossible. C'est attendre que je trouves des réponses contraires à ma nature antisociale... C'est pour ça que les thérapies sont inéfficaces, que la psychologie traditionnelle se casse la gueule sur moi avec ses méthodes. Débattre du monde selon une vision philosophique pour m'en montrer la beauté et me faire désirer y participer, il faut être érudit en histoire et en philosophie plus que je ne le suis... Autrement dit, il me faudrait un super psy, passionné d'histoire et de philo qui réussirait à me convaincre de la valeur morale de la société, ou alors une équipe  de spécialistes polyvalents contre moi pour faire la guerre à mon esprit et ma raison...
La société n'offre pas ce genre de service, ils ne se remettent pas en question, tout le monde détient la vérité pure, alors je ne peux être que dans l'erreur (prouvez-le moi). Ils préfèrent prendre le risque que je tue du monde plutôt que m'aider ou m'affronter sur mes terres pour devenir lucide et conscient. Ils n'aiment pas que je leur montre leur médiocrité, ça ne va pas bien avec leur complexe de Dieu et de grandeur, leur petite vision égocentrique.

Je suis désolé... je suis pas mal disjoncté. C'est à prendre avec des nuances que toi seule sais faire du fait que tu souffre du même mal que moi. Les autres se braquent devant la chose ostile qui respire devant eux.  
Je crois que je suis un gentil dictateur, qui détient assez de sagesse pour mesurer le mal qu'il peut faire et choisir de faire le bien. Seulement je ne sais pas vraiment ce qu'est le bien, ni le mal, je suis juste un putain d'animal que la société a dénaturé.
Dans la nature, je confronte tout ce qui cherche à me dominer, chiens fous, ours, prédateurs de toutes sortes, la puissance des océans... et je domine tout. Je n'ai pas un comportement de proie, je n'ai pas peur, je ne ressens pas ce genre de chose.
C'est prétentieux en pépère... Une plus grosse balloune que ça et je fais comme Raël, je me prends pour Dieu.

Non sérieusement mon trip égocentrique est très solitaire, je ne veux pas m'entouré de médiocrité soumise, je ne désire pas gouverner les autres, je veux seulement faire mon chemin solitaire sans que la médiocrité se mette en travers de mon chemin.
La société n'est pas comme ça, elle pense qu'elle doit tout contrôler (la société de Droit), et ce faisant elle ne fait que détruire.
Je ne vais pas me laisser me faire détruire pour devenir le serviteur d'un égocentrique prédateur qui n'a ni conscience, ni philosophie, ni intégrité... juste pour suivre des règles qui n'ont pour buts que de faire exister la société et de la faire fonctionner.
 
Quand les représentants du Droit ne savent même pas ce qu'est un sophiste, je me sens troublé. Un sophiste, c'est quelqu'un qui argumente seulement pour gagner, pas pour faire sortir la vérité et le juste. C'étaient les ennemis de Socrate, et ils l'ont condamné à mort parce qu'il osait penser par lui-même. Bref, les gens qui représentent la justice ne connaissent même pas les bases et l'histoire de leur profession, ils n'ont donc rien compris à leurs rôles et fonctions. Ce sont des ignards rempli de préjugés qui jugent arbitrairement sans faire preuve de jugement.

Si on se donnait la peine de faire le profil psychologique de ceux que les moutons adulent comme des dieux, on verrait des choses encore plus inquiétante que des petits borderlines... Un chirurgien, c'est un boucher avec des désirs de prestiges. Un policier, c'est un criminel qui n'a pas assez de colonne pour faire le choix de ce qu'il est, alors il se cache derrière un système qui le protège pour faire ses méfaits. Un politicien, c'est un dictateur réservé qui rêve de dominer le monde et forder tout le monde à suivre ses idées, ses désirs, sa petite personne. Tout ceux qui cherchent du pouvoir sur les autres sont des déficients sadiques et psychopathes. Je ne suis que le reflet de ce qu'il y a devant moi, et comme je ne suis pas une proie ni une victime, je riposte avec plus de sadisme que ce que l'on ose me faire, je suis plus psychopathe que les psychopathes que je croise. Au monde entier je dis : Faites-moi pas chier ! Faites juste pas me regarder quand je passe si ça vous dérange.


Revenir en haut
Mia


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2013
Messages: 170
Localisation: Québec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 19:11 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

J'ai écrit un poème sur les moutons inspiré de ta vision de la société, j'espère que tu aimera.

Faim de Loup

Tiens toi loin de moi, berger.
N'essai pas de me dompter.
Tu ne peux raser ma laine,
Car elle est aussi fausse que toi.
Pourras-tu survivre à ma haine ?
Je ne suis pas celui que tu crois.

De mon regard je scrute ta peur.
Méfie toi de la noirceur.
Le soleil est mon ennemi,
Ma vrai nature ressort la nuit.

Lorsque tu comprendra que je suis un loup,
Tu te mettra à genou,
Mais je t'aurai déjà rompu le cou.

Tout ton troupeau se figera devant moi,
Car j'aurai détruit la raison de vivre de leur lois.

Je suis né pour diriger,
Mais ton troupeau est sans valeur.
Si tu leur a enlevé
Leur capacité à penser.
Je ne suis pas l'auteur de leur pleurs.
Pour eux,  c'est mieux qu'ils meurt.

Je ne voit pas d'âme dans leur yeux.
Je dévorerai chacun d'entre eux.
Je suis plus enragé qu'un chien
Et mon appétit est sans fin.
_________________
Plutôt mourir que de me conformer !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 21:35 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Cool ! Il est bien ton poème...

C'est une image assez bien inspirée, mais pas tout à fait juste pour me décrire si ton désire était de coucher ma personnalité sur le papier. Je crois qu'il y a aussi un peu de toi dedans.

Je suis très pacifique, je défends les victimes du système, je ne maltraite jamais personne, je démontre beaucoup de respect pour les gens que je croise... Je ne suis jamais l'initiateur. Il ne faut pas confondre le vidage de frustrations et mes débordements verbaux que je me permets sur ce site avec la réalité de mes gestes dans mon quotidien. Ici je vomi toute la marde que j'ai à vomir sur le Monde.

Je préfèrerais pouvoir enseigner la conscience et à penser par soi-même que d'éliminer la population mondiale. Le problème c'est je ne peux ni un ni l'autre. Seul, je suis juste un petit déchet facile à contourner...

Ce n'est pas l'fun d'avoir quelqu'un à jenoux avec le coup déjà rompu... On peut pas le faire regretter, lui en faire baver.
Ce n'est pas assez cruel.
Je ne suis pas né pour diriger, je n'ai aucun désir de diriger. Tu fais ce que tu veux sur mon site, il n'y a pas de règle... tu es libre. Tu comprends ? Je ne dirige pas personne... et je refuse d'être dirigé. Je mise sur la conscience des autres pour entrer en relation avec eux. Si je pogne un trou de cul qui veut me contrôler, je dérape et je suis assez froid pour faire à peu près n'importe quoi... et c'est une garanti que je vais lui faire ce qu'il essaie de faire, je vais le dominer jusqu'à l'écraser en poussière. 

Tu rirais de moi si tu me voyais, je n'ai rien d'une stature imposante pour terroriser le monde. 5'-7", un gros 125 lbs... ce n'est pas un physique qui démontre ce que je suis. Les femmes avec qui j'ai couchés étaient toujours surprise de me voir nu. Elle croyaient à tord que j'étais maigre... Elles ont toutes la même remarque, elles rient en étant surprises et me disent que je suis comme un homme en format miniature, musclé, sans ventre de bierre. Par chance, mon entre-jambe ne suit pas la tendence générale... il n'a rien de miniature.

Je survis à tout pour une seule et simple raison... le ratio force vs masse est hors standards. Je suis léger, donc sans grande inertie. Mon ossature est solide et souple, je ne brise pas. En cas d'impact, je me fais catapulté et je rebondis. Physiquement je suis beaucoup plus fort que bien des gros soufflés qui pèsent 2 à 3 fois mon poids et qui s'entraînent. Je suis du genre hyper nerveu (réactif) et paquet de nerfs. Je suis raide. J'ai un sale caractère, je ne connaît pas la peur.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 21:47 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

Je ne suis pas capable de dire ou de convaincre quelqu'un que je suis normal... Je ne le suis pas.
Je suis un peu fou, je sais... Tu tuerais toi aussi dans certaines conditions, tu ne le fais pas malgré tes désirs, pourquoi ?
Tu es un peu folle, mais peut-être pas à ce point là... Il te reste une forme de conscience sociale.
Disons que j'ai souvent des envies de tuer, mais je ne suis pas plus disjoncté que toi... Pour l'instant je n'ai tué personne, je me bats même pas... je n'ai pas besoin parce que malgré ma taille je suis très impressionnant quand je sors le monstre de ma poche.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 21 Oct - 21:48 (2013)    Sujet du message: Écrire Répondre en citant

J'ai fin mon travail, je retourne chez moi...
de retour dans 1 heure


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:35 (2018)    Sujet du message: Écrire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Mia Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 412, 13, 14  >
Page 3 sur 14

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com