tpl borderline Index du Forum tpl borderline
Pour ceux qui veulent savoir, se comprendre ou comprendre un proche atteint du trouble de la personnalité limite... bienvenu dans mon enfer.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pourquoi est-il borderline ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> Parent -> Êtes-vous en cause ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 1 Juil - 13:57 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Il y a deux catégories de parents :

1) La première, ceux qui aiment leurs enfants et ne comprennent absolument pas ce qui arrive. Il sont dépassés par la situation et vivent un profond désespoir et une totale impuissance.
Ces parents sont ceux qui cherchent à comprendre, à aider et sauver leurs enfants. Ce sont ceux qui consultent toutes sortes de sites sur le Net pour essayer de trouver la réponse magique qui va tout changer.

Je suis vraiment touché par vos difficultés et profondément désolé pour vous. Je suis désolé de vous apprendre que votre enfer, même s'il est difficilement supportable, est malheureusement léger en regard de celui que vit votre enfant.

La première chose à faire : Trouvez-vous de l'aide... pour vous. C'est vraiment important pour préserver votre santé physique et mentale. Votre épreuve est une traversé du désert, sans eau, rempli de mirages et de vendeurs de sable. Le problème est que ce désert n'a malheureusement pas de fin, pas de limites. Vous devez donc voir à rester sur pieds et être assez forts et stables pour tenir la route. Vous avez autant besoin d'aide que vos enfants... c'est urgent.

Vous devez comprendre une chose importante... votre enfant ne souffre d'aucun dérèglement chimique. Aucune médication ne va l'aider vraiment, son problème n'est pas là. Les médications ne sont pas des bonbons sans conséquences... En jouant avec la chimie de votre enfant, vous jouer avec ses mécanisme de protection. Les résultats sont totalement imprévisibles, et souvent très négatif et préjudiciables. Une autre conséquence de la médication est les changements morphologique de votre enfant. Il se peut qu'il pernne du poids de manière importante, et que le regard qu'il pose sur lui-même en soit profondément perturbé. Il ne va pas plus s'aimer... il va détester encore plus ce qu'il est devenu. Certains médicaments comme le Bromazepam peuvent transformer votre enfant en tueur psychopathe... et mettre votre vie et celle des autres en danger. Un enfant de 13 ans a tué ses parents aux États-Unis à cause de ce médicament. Il a été condamné à une peine pour adulte et c'est retrouvé encore plus démuni, orphelin, avec des sentiments ingérables parce qu'il n'a jamais voulu poser ce geste... c'est le médicament qu'il disait. J'ai fait l'expérience de ce produit et je suis devenu totalement fou dangereux durant le mois que j'ai ingéré cette marde. J'ai eut la présence d'esprit d'arrêter de prendre ma médication et retrouver mon état.... "normal".
Il est plus facile de condamner un enfant qu'une compagnie pharmaceutique... Pensez-y.

Les petits problèmes de vos enfants en croissance ne sont pas toujours juste des problèmes d'enfants. Vous ne savez pas tout ce qui se passe, ils ne vous disent pas tout. Il suffit quelques fois de simplement banaliser un évennement pour que votre enfant arrête de vous parler de ses difficultés (même quand elles sont très graves et sérieuses). En même temps, on ne peut pas toujours voir le pire et la catastrophe dans chaque moment difficile de votre enfant. Il doit apprendre à confronter, ça fait parti du cheminement normal des apprentissages de la vie. Il arrive donc que par toutes sortes de circonstances le parent ne voit pas la situation avec justesse et qu'il ne peut pas le voir, parce que l'enfant ne dit rien et ne montre aucun signe... tout semble normal. La suite des années à venir, dans l'adolescence va faire la différence entre celui qui s'en sort sans séquelles graves et celui qui ne survivera pas.

À l'adolescence vos enfants sont naturellement confrontant, distant et communiquent mal avec leurs parents. Vous êtes "out", donc encore plus loin de comprendre ce qui se passe dans leur réalité. C'est là que tout se joue. La personnalité se construit dans la petite enfance 0-6 ans, elle prend ses assises à l'adolescence avec l'identification à ses paires et la valorisation qu'ils en tirent. À toutes ses étapes la construction est fragile, et il est plus facile de détruire que de construire l'identité et la personnalité de l'enfant et de l'adolescent. La construction de la personnalité est un moment dans la vie qui ne revient pas. Une fois passé, on est ce que l'on est. Dans le cas des TPL, on est foutu... Il n'y a pas de retour en arrière possible.

Pourquoi votre enfant est-il comme ça. Il n'a pas trouver de valorisation à son identité. Par des agressions répétitives et sur le long terme, il a été anéanti, pulvérisé, réduit en poussière. Votre enfant n'a aucune base, aucune assise pour se reconnaître, savoir qui il est et comprendre sa valeur. Il est vide, sans identité, sans personnalité... et c'est ça sa vie, pour toujours. Il n'y a pas de porte de sortie, c'est permanent. Mais il y a des moyens de changer cette dynamique auto-destructrice pour changer et faire usage de sa puissance noire pour en faire des forces salutaires qui va lui permettre de vivre une vie... correcte.

Votre enfant cherche des contacts remplis d'humanité, d'amour inconditionnel qui lui montrerait qu'il a une valeur et qu'il a le droit d'exister, de vivre. Votre rôle de parents aimant est important, mais ne fait pas le poids. Vous faites parti des meubles, de la normalité de son environnement. Par-contre, vos réactions négatives ont du poids, beaucoup de poids, car elles valident les perceptions négatives que l'enfant a de lui-même. Donc voir son ado féniant qui ne fout rien et vouloir le brasser pour qu'il bouge peut être dévastateur. C'est difficile de différencier un ado en dépression d'un ado normal. Le résultat n'est pas le même dans les deux cas. Si vous voyez votre ado s'enliser au lieu de réagir... il y a un problème grave. La tendance normale et compréhensible est la panique, plus il tombe, plus on le brasse pour qu'il se relève... mais plus on le brasse plus il s'effondre. Et vous ne savez pas pourquoi, vous n'y comprennez rien.

Puis un jour, surprise !!!! Mutilations, tentatives de suicides... le chat sort du sac. Et là, vous paniquez. Ce n'est pas un chat qui sort du sac, c'est un monstre sombre qui défie toutes logiques et raisons. Votre enfant a besoin d'aide en urgence. Vous êtes inquiêts et paniqués. Vous l'amenez à l'hôpital et il se fait "mettre en cage" pour sa sécurité. Vous croyez que c'est bien, que c'est la bonne chose à faire. Pour votre enfant qui crie à l'aide, il ne comprend pas pourquoi on l'isole et l'enferme... ce n'est pas du tout ce dont il a besoin.

Vous passez de psy en psy, des spécialistes qui vous disent qu'ils peuvent aider, voir même guérir votre enfant. Mais bon Dieu, quel genre de parents diraient non à ce genre de proposition. Confiants et espérant pour le mieux, le bien et la sécurité de votre enfant, vous le confiez aux soins des "spécialistes" qui le bourre de pillules et le prennent en charge dans des thérapies adaptés et aussi spécialisés que les spécialistes pour les troubles de votre enfant.
Vous faites confiance et rempli d'espoirs de résultats positifs, vous ne posez pas de questions... vous laissez faire ceux que vous croyez compétents en vous disant qu'ils ont faits des études pour ça et vous... vous n'y comprennez rien.

Les thérapies appliquées sur vos enfants sont les thérapies dialectiques comportementales et cognitivo-comportementales. Ce sont des thérapies qui visent à agresser vos enfants pour les habituer à accepter d'être agresser sans avoir de comportements inapropriés selon les règles de la société. Autrement dit, votre enfant en détresse parce qu'il a été agressé va se retrouver encore plus agressé... et c'est supposé l'aider. Vraiment, vous trouvez-ça logique ?
Les spécialistes vous diront qu'ils ont 80% de succès avec ce genre de méthode. Ce n'est pas ce que disent les organismes indépendants du système de Santé qui disent exactement le contraire... 80% d'échecs. Au sein même du milieu traitant en psychologie, ces méthodes divisent et sucitent la controverse. Je ne vous parlerez pas de l'origine de ses méthodes qui remontent à la deuxième guerre mondiale... vous seriez complètement dévasté d'avoir foutu vos enfants dans les mains ce ces gens là.

C'est beaucoup plus facile pour vous de trouver de l'aide que d'en trouver pour vos enfants. De l'aide pour eux... il n'y en a pas vraiment. Renseignez-vous beaucoup, lisez beaucoup en dehors de la documentation et des explications qu'on vous donne pour savoir vraiment ce que ces menteurs vous cachent. Vous allez comprendre pourquoi ces méthodes envoient autant de gens en prison ou poussent encore plus cette clientèle à se suicider. Fouillez, ça vaut la peine avant de mettre la vie de vos enfants dans les mains d'inconnus et payer pour vous faire encore plus en baver dans vos vies.

Votre enfant est unique, il a son cheminement propre à sa vie et des difficultés très spécifique à lui seul. Il a SA façon de composer et réagir pour survivre à son enfer. Tous les gestes qui vous effraient au plus haut point, sont à la fois des cris de détresse et un geste salutaire pour sauver sa peau. Vous allez me dire : Il se coupe câliss !!! Ce n'est pas sauver sa peau, c'est se tuer. Il faut effectivement modifier ce genre de comportement de manière urgente. Remplacer la lame par un crayon rouge pour qu'il dessine sur son corps les coupures qu'il veut se faire en usant d'un morceau de glace pour lui geler la peau et le faire ressentir son corps, est une façon de changer la gravité du geste sans en enlever l'utilité primaire... rester vivant et dans ce monde, ne pas traverser de l'autre côté.

La puissance du gouffre, du vide sombre et noir qui aspire votre enfant est totalement démesuré. Personne ne peut se battre contre ça, c'est titanesque, hors des proportions humaines, c'est plus puissant que tout. Cette puissance dévastatrice fait partie de votre enfant... c'est sa force, sauf qu'il n'a aucune idée de comment faire pour ne pas que ça se retourne contre lui et que ça le tue. Vous ne surviveriez même pas 5 minutes avec ce qui se passe dans la tête d'un TPL. Votre enfant n'est pas faible... Il croit qu'il l'est parce qu'il est impuissant à pouvoir lutter contre ce monde infernal qui l'habite. Ça sort de partout, si ce n'est pas en vous en faisant baver au max, en faisant chier tout ceux qu'il croise, et bien c'est contre lui que ça se retourne et les risques de suicides deviennent majeurs.

Cette puissance, il peut apprendre à l'utiliser pour son bien au lieu de se détruire avec. Ce n'est pas en l'agressant qu'il va apprendre ça, dans les thérapies soi-disant spécialisées qui n'essaient que de dresser vos enfants à se conformer sous peine de sanctions sévères qui peuvent détruire leur vie en criminalisant des gestes délibérément provoqués par les psychologues.

SVP... Si vous voulez vraiment aider votre enfant et apprendre à travailler avec lui, laissez-moi un message.
Vous ferez ce que vous voulez avec ce que je dis, j'ai beaucoup de documents officiels de centres de recherches universitaires et autres pour valider mes propos dont je peux vous donner les liens. Je ne suis pas psychologue, je suis professeur (et mes étudiants m'aiment), je suis un cas de troubles de la personnalité sévère, considéré comme intraitable (30 années de thérapies frustrantes, coûteuses et inutiles) et je vais bientôt avoir 50 ans (je suis encore vivant).

Nous sommes entre 400 000 et 600 000 TPL au Québec, et représenton 60% des cas de suicides dans les statistiques et 60% de la population carcérale. Je suis vivant, libre, j'ai un bon emploi et une conjointe depuis 28 années. Je crois que je sais mieux que tous ceux qui m'ont condamné comment survivre en temps que cas sévère et intraitable.

Ça vaut la peine de m'écouter un peu, histoire de vous faire votre propre opinion et faire des choix éclairés.
 



2) Les autres parents, ceux qui ne cherchent pas à comprendre, qui se disent qu'ils n'ont rien à voir avec le problème d'identité de leur enfant. Ceux qui ne viennent pas sur ce site....

Parmi eux, il y a :

A) Ceux qui ne voient pas qu'ils sont en cause. Ceux qui se disent innocents de tout malgré leur responsabilité directe dans la détresse de leur enfant.

B) Ceux qui savent, qui sont conscients des gestes et des impacts. Comme parent conscients, il y a :

A) Ceux qui éprouvent des regrêts et ressentent de la culpabilité
B) Ceux qui ne regrettent rien. Les fous sadiques et totalement inconscients qui ne devraient pas avoir le droit de se reproduire.

Mon père avait un peu de culpabilité, durant des années il a vu la surface des conséquences, sans jamais voir la profondeur des ravages qu'il avait fait.
Ma mère est une autruche, elle détourne la tête pour ne rien voir, prétendre ne pas savoir. Elle trouve-ça bien. Elle juge qu'elle a fait les bons choix en se choisissant elle-même au lieu de sauver ses enfants. Elle trouve bien d'avoir abandonné ses enfants pour se sauver des difficultés de sa vie de couple.
Pour elle, je suis chanceux d'avoir une maladie aussi fantastique (???). Criss de folle ! 
J'ai bien essayé de la contaminer, la détruire pour la rendre comme moi... Elle me fuit et m'évite depuis 2 ans. C'est étrange, on dirait qu'elle trouve ça moins merveilleux aujourd'hui. Allez voir la section mes parents, dites-moi que vous ne ressemblez pas à ça...  

Borderline sans raison... parce que c'est comme ça... Laissez-moi exprimer quelques doutes. Le facteur génétique !!! Laissez-moi rire.
Il faut des traumatismes sévères pour détruire l'identité d'une personne ou pour l'empêcher de se construire.
Il ne suffit pas de donner un toit et à manger à ses enfants pour prétendre être parents.
L'argent n'achête pas tout malheureusement... 

Être parents, c'est voir à protéger vos enfants peu importe votre situation. Cela implique que vous ayez une conscience de leur fragilité quand ils sont petits et en croissances, et que vous ayez conscience de vos responsabilités d'adultes de voir au bien-être et au bon développement physique et psychologique de ces petits êtres que vous avez faits et qui dépendent de vous totalement.

Aimer ses enfants, c'est se mettre devant pour les protéger du danger, quand le danger est trop grand...
Aimer ses enfants, c'est les encourager à être ce qu'ils sont... pas ce que vous voulez.
Aimer ses enfants, c'est les respecter et les orienter sur un chemin valable.


Dernière édition par Admin le Mar 21 Oct - 03:53 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Juil - 13:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 21:13 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Voici quelques sites sur le droit et les idées préconçues qui pourrissent ce monde.

http://www.psychiatrieviolence.ca/articles/tardif.html    Les femmes violeuses d'enfants ?

http://cddm.weebly.com/2.html   Le droit et la loi pour les TPL et autres personnes en détresse psychologique.

http://www.cours-de-psychologie.fr/se-victimiser.html   Une vision théorique en psychologie humaniste existentielle.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est un humaniste existentiel, c'est une théorie qui dit que l'on a toujours le choix et que l'on est par conséquence toujours responsable de nos gestes et nos problèmes. C'est le genre de psy que les salles de justice aiment beaucoup... Ça pointe un méchant et ça fait condamner avec sentence agravée sans nuance sur l'état d'esprit, les problèmes mentaux de l'accusé et les circonstances ayant portées au geste.

Une personne qui se met devant un train ne peut pas se plaindre de s'être fait blesser... Le coupable ce n'est pas le train qui l'a blessé, c'est la personne débile qui s'est mise devant. Si je croise un con qui me provoque et m'agresse, si je tape dessus pourquoi je serais coupable de quelque chose ? Il fait exprès, il veut ça, il cherche les problèmes... il se met devant un train. Je ne provoque personne, je ne suis jamais l'initiateur, je riposte toujours.  


Revenir en haut
TOM


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 19
Localisation: tarn

MessagePosté le: Mar 17 Déc - 06:11 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Mouais... je suis pas trop sur que l'éducation fasse tout.
Je me sens limite borderline, mon père l'est sans doute (je viens de placer un post avec explications à ce niveau).
Mon fils de 4 ans en serait il un aussi? Il a depuis la naissance des crises ingérables (a pleuré 3 à 4 h tous les soirs de son 15°jours jusqu'à 4 mois).
Il s'est systématiquement débattu quand on lui méttait les couches jusqu'à l'age de 1 an.
Pourtant je fais extremement à lui et essaye de ne pas reproduire le shema parental.
Un moment on a mis ça sur le dos de problème de santé: pyelonephrites à repetitions, hospitalisation opérations vésico uterale,...
J'ai l'impression de vivre un cauchemard.. MOn père et mon fils borderline? Est ce moi en fait qui ne supporte rien?
Mes proches disent bien que mon fils est hypercapricieux, tout le monde reconnait le coté aprticulier de mon père.
et moi qui suis je? le produit de la genetique, ou de l'éducation de mon père


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mar 17 Déc - 12:47 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Salut Tom !

Si ton enfant (bébé) pleure, ce n'est pas parce qu'il est capricieux, c'est qu'il a des besoins que toi et surtout ta conjointe doivent répondre... des besoins de survie. Un bébé, ça ne manipule pas les gens... ça fait juste crier ses besoins.
Si je comprends bien ce que tu me dis, en plus il était malade souvent. Donc il est normal qu'il pleurait ainsi parce qu'il n'était pas bien et qu'un bébé ne sait pas exprimer sa détresse, son besoin d'être touché, sa faim ou sa souffrance autrement qu'en pleurant.

En temps que père, tu as la pire des positions dans ta vie de famille pour les premières années de vie de ton bébé.
Des enfants, ça change une vie pour de vrai... Tu sais mieux que moi (j'en ai pas...).
C'est frustrant d'avoir un truc qui braille et chie tout le temps dans les jambes, de voir sa blonde ne plus nous donner autant d'attention (moins de sexe, moins de réponse à tes besoins). Ce que tu avais comme vie, c'est ton bébé qui l'a.
Veux ou veux pas, la nature cherche à répondre à ses besoins en premier lieu. Pour cette raison, dans le monde animal le mâle tue souvent sa progéniture pour pouvoir s'accoupler de nouveau au plus vite.
Question : Vois-tu ton enfant comme un ennemi, une nuisance dans ta vie ?

La personnalité se construit dans les 6 premières années de la vie, mais elle peut aisément être détruite jusqu'à 12-14 ans. Rien n'est stable, c'est seulement un être en construction à qui on se doit de donner des bases pour que la construction soit valable. Je trouve un peu exagéré les discours Humaniste Existentiel (théories psychologiques) qui prétendent que de ne pas répondre aux besoins d'un bébé qui pleure a pour résultat la fragmentation de sa personnalité... donc la construction de troubles psychologiques sérieux pour le reste de sa vie. Un bébé qui pleure, tu ne sais jamais vraiment pourquoi il pleure... il faut deviner. Mais, il y a une différence entre essayer de répondre et ne rien faire et laisser pleurer (ce qui constitue en soit une forme d'abandon et un manque au devoir de parents).

Prétendre croire que tu peux éviter de reproduire ton éducation... je trouve ça assez amusant. Tu dois être très hors normes, très brillant et muni d'une conscience incroyable pour réussir ce tour de force.
Si tu crois être borderline, as-tu déjà consulté un psy ? As-tu réglé ta vie avant de faire ton enfant et prétendre lui donner mieux que toi, que ce que tu as eut ?

La haine et l'agressivité portée contre un enfant pour le briser ne sont pas des facteurs génétiques... c'est de l'éducation.
On vit dans une société qui ne sait plus prendre soin des autres, pas plus de ses enfants que de ceux qui crient pour avoir de l'aide... Et si on en était rendu à être massivement des parents incompétents et incapable de prendre soins de nos enfants parce que la vie nous oblige à un mode de vie et un rythme qui ne laisse pas de place pour "faire naître..."
Te comparer aux autres, est-ce vraiment une référence ???

Mon père était possiblement borderline, j'en suis presque sûr. C'est pour ça que je n'ai pas eut de chance et qu'il m'a massacré. Ses comportements et son agressivité ont fait de moi un borderline par apprentissage. Ma violence et mon agressivité ne sont pas inscrite dans mes gènes, elle est apprise comme un mécanisme de défense totalement innadéquat et dangereux. Mon père n'est pas né borderline... Sa mère a eut 15 enfants et elle n'en pouvait plus de mettre au monde des bébés qu'elle ne voulait pas. Il était le dernier né et sa mère n'a jamais voulu le voir, en prendre soins ou même s'en occuper.
Sa mère est morte d'un cancer quand il avait 6 ans...
Il est où le problème ? Dans la génétique ???? Non... Il est dans l'inconscience de gens qui font des enfants et qui sont incappable d'en prendre soins. Qu'est-ce qui est pire... ne jamais avoir connu sa mère ou l'avoir connu mais ne pas avoir été aimé, désiré et protégé par elle ? Des fois c'est mieux de ne pas avoir de parents, on a de meilleurs chances de se faire une vie valable avec des parents de remplacement.

Pour ce qui est des principes génétiques et problèmes physiologiques que certaines études tendent à essayer de démontrer dans les problématiques borderlines, je crois que tu es assez intelligent pour comprendre que la destruction de l'esprit d'un enfant entraine des modifications physiologiques à son cerveau pour lui permettre de survivre à son environnement. Le problème devient physiologique à la longue (modification du cerveau et fixation définitive une fois sa croissance établie) et du même coup... il devient irréversible.
Borderline... c'est à vie. Même quand on s'en sort, on l'est encore... C'est irréparable.


Revenir en haut
TOM


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 19
Localisation: tarn

MessagePosté le: Mer 18 Déc - 06:16 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Intéréssant!
Beaucoup de similitudes avec l'histoire de mon père.
4° (seulement) et dernier enfant de la famille, né en 1944 pendant la guerre (pré babyboomer), à la campagne, son père est mortà l'age de 8/9 ans...Ses frêres et soeurs ne sont pas comme lui. A-t-il eut une éducation différente?
Après je comprends qu'éduquer par à Borderline on est destraumatismes et qu'on puisse le devenir.
Avant d'être père, avant de connaitre le terme borderline, je pestais contre l'éducation donné par mon père,Devenu  responsable de mes maux.
Devenu père moi même, j'ai évolué. L'éducation responsable? C'est à mon avis forcément vrai mais aussi beaucoup plus compliqué.
La soeur de ma compagne a eut de très fort problèmes psycologiques toute son enfance, toute son adolescence (psychoses).
Les psy ont dit à ses parents qu'elles pourrait jamais avoir un travail, jamais d'enfant...pff. Elle a une fille de 5 ans et demi  2 jumaux de 3ans et demi, et attends un 4°bébé. Et elle se réalise la dedans, même si c'est épuisant (impossible de l'imagnier quand on a pas eut d'enfant).
L'iné/l'acquis... eternel débat.
On peut aussi dire qu'avec des prédispotions génétiques, on influence le comportement et donc l'acquis.
Sincèrement mon fils a pleuré spontanément tous les soirs jusqu'à minuit les premiers mois. Inconsolable!
La mère qui me mettait la pression pour le consoler. En n'y arrivant pas (comme elle), tu en devient fou à vouloir le jetter par la fenêtre.
Je comprends les parents qui les secoue. IL faut un niveau de maitrise de soi incroyable. Et chez des gens pas très malins...
Après ce fut à la crèche ou on a été convoqué plusieurs fois parcequ'il mordait (ils avaient encore jamais vu un gosse aussi ch...).
On a essayé le caliner. Tu sais pur moi fonder une famille c'est aussi, me sortir de mes parents et me faire mon cocon à moi.
L'affection non reçu de mon père, je veux la donner à mon fils, et en recevoir de lui.
Après c'est c'est pyelonephrites à repetition on pu joué. Les médecins disent que ce n'est pas douloureux. Comment peuvent-il le savoir?
Si ça se trouve il souffre depuis sa naissance.

Je veux rester positif: IL progresse par palier. Et là avec l'approche de Noel (et de l'arrivé du pere noel) il est devenu super gentil, à vouloir me couvrir de bisous, de me dire 5 fois par jour "qu'il m'aime tous les jours" comme il dit.
Pour toi, si tu penses que l'acquis est primordial, cela veut dire forcément qu'il y a des choses reversibles, qu'il y a des leviers à exploiter.
Il y a aussi des techniques pour limiter les problèmes. Mentaliser les situations les plus perturbantes, et se préparer à les gérer sans violences. C'est dur, très très dur, mais cela peut des fois éviter de se mettre dans des situations irreversibles.

Après n'y a-t-il pas différents niveau de borderline?


Revenir en haut
TOM


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2013
Messages: 19
Localisation: tarn

MessagePosté le: Mer 18 Déc - 06:18 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

oup s j'oubliais, pour ma belle soeur et ses soucis psyco... Ma compagne n'a eut du tout ce genre de problème, pourtant même éducation.

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 00:09 (2013)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Je te trouve très interessant Tom, j'aime bien ce que tu me racontes...
Mais écrit pas un roman ici... écrit-le dans ta section "Tom" spécialement faite pour toi...
Forum principale...


Revenir en haut
galinette


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2015
Messages: 225
Localisation: eure

MessagePosté le: Ven 12 Juin - 04:48 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

eu.......




y aurais beaucoup de choses a  dire  borderline  je pense que contrairement  a ce que tu dis  c est pas à vie... je peux concevoir qu il y a des tendances qui fragilisent mais contrairement à d autres maladies psy on peut s 'en sortir  faire de ses fragilités des forces ...... d ailleurs tout le monde  n est pas d 'accord sur le "concept borderline"




certains ont besoin de bequilles d autres pas 


y en a qui  sont  dans des milieux misereux qui s 'en sortent


 d autres dans des milieux équilibrés qui plongent le temperament , genetique,..... tout ca quoi joue aussi


......


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 00:26 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Point de vu interessant... et pas vraiment contraire à ce que je dis. Faire de ses fragilités des forces, c'est la façon de bien vivre avec ce problème. Oui on peut se sortir de la boucle de la détresse, de la douleur, de la violence. Mais même si on s'en sort, il y a des choses qui ne se réparent pas, comme la construction de la personnalité d'une personne. Ça c'est un moment particulier dans la vie, dans l'enfance... c'est seulement à ce moment que la personnalité se définie. Après, dans l'adolescene le besoin d'association (groupe) permet de valider et ancrer la personnalité.

Donc, peu importe comment on avance dans ce chemin, même quand on va bien et qu'on en souffre plus, on reste TPL. Effacer des symptômes ne règle pas le problème d'origine. Les thérapies ne prétendent pas guérir, mais apprendre à vivre avec. C'est un peu comme une personne qui a perdue une jambe... elle ne va pas repousser. Si elle ne focus que sur sa jambe manquante, elle ne voit pas les possibilité que son autre jambe lui donne. Même s'il devient un marathonien d'exception, médaillé d'or, il va lui manquer une jambe toute sa vie... Mais il ne va pas se sentir limité par la chose, et ne va pas en souffrir. Il va quand même aimer sa vie et en profiter à fond.

Les béquiilles sont une étape, quand elles durent dans le temps on avance pas. Elles permettent d'endurer la douleur, pas de la gérer et apprendre à fonctionner avec. Je ne suis pas contre les béquilles, je ne juge pas qu'on en fasse usage. C'est souvent la meilleur option du moment pour plusieurs.

TPL n'est pas relié à la richesse financière du milieu de développement d'un enfant, mais à des évennements invalidants de sa personne durant son développement. Je connais des borderlines avec des parents millionnaires, mais maltraitants ou absents (abandon). La même chose dans un milieu pauvre donne le même résultat. L'enfant n'a pas besoin d'argent... il a besoin de parents et d'être protégé.

Le tempérament est lié à la personnalité, donc au milieu de croissance. Il y a de bons parents qui se soucient de leurs enfants, et ils ont un enfant TPL. Les spécialistes disent donc que la cause pourrait aussi être de nature génétique. Seulement, il n'y a pas que le milieu familial qui a la possibilité d'invalider la personnalité d'un enfant, le milieu scolaire aussi a une responsabilité dans la chose chez plusieurs TPL, pour d'autres c'est une vision traumatique de la société qui les attend (exemple : voir des massacres, des guerres, de la violence, aux nouvelles télévisées quand on a 5 ans). À cet âge je suis devenu végétarien par conviction, au grand désespoir de mes parents, parce que pour moi l'homme était un assassin qui tue tout, et la viande dans mon assiette c'était des animaux morts que l'homme avait assassiné. Quand je jouais, mes personnages de jeux étaient des animaux... pas des humains. Je ne voulais pas être cette chose qui tue.
Il y a donc des éléments environnementaux qui ont des impacts préjudiciables et invalidants chez un enfant, malgré la valeur de son environnement familial et scolaire. Il y a aussi la société et c'est autre chose que de la génétique...

Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent invalider la personnalité d'un enfant... mais la génétique ne fait pas ce genre de chose. Les troubles de la personnalité sont un diagnostique fourre-tout. Quand des spécialistes ne savent pas, ils prononcent ce verdict. Il y a des recherches qui essaient de démontrer qu'une mauvaise hygiène dentaire cause la dépression. C'est voir le problème à l'envers... la dépression fait qu'on s'occupe moins de notre corps, donc de nos dents. Il est aussi normal de relever des différences dans le cerveau des TPL en comparaison avec des échantillons témoins, du fait que le cerveau s'adapte à un environnement pour y survivre. C'est voir le problème à l'envers...

Si le problème était de nature génétique, ce serait une maladie, et non un trouble. Il y aurait des médicaments spécifiques pour guérir... il n'y en a pas. Il n'existe aucune pilule qui donne une personnalité pour résoudre le problème. Les médicaments agissent sur des symptômes, anxiété, détresse, etc... pas les causes. Le problème n'est pas chimique, il est social.
Des médecins m'ont diagnostiqués une dépression sévère, j'ai répondu que je n'étais pas dépressif du tout malgré que je sois suicidaire... Ils m'ont fait passer des tests sanguins en disant que le test allait prouver la dépression car c'est visible dans ce genre de test. Le résultat est que je ne suis pas en dépression... il n'y a rien dans mes tests, et mon médecin en a été frustré.

Il y a beaucoup de confusion dans le milieu scientifique devant les TPL. Le fait que les troubles de personnalité soient mis par le DSM dans les maladies mentales soulève beaucoup d'objections dans le milieu scientifique et chez les spécialistes. La créativité, les menstruations et oser dire ce que l'on pense sont des critères diagnostiques de maladie mentale dans le DSM. La question à se poser est de se demander qui sont les gens qui décident de ça et quelle mentalité et idéologie ils ont pour prétendre à la chose ? Ceux qui s'opposent ont sans doute de bonnes raisons de le faire...

Pour te donner de l'espoir, car il y en a... oui on peut arrêter d'en souffrir, oui on peut bien vivre avec et aimer la vie. C'est une réalité et ça arrive souvent. On dit aussi qu'avec le temps et l'âge les symptômes diminuent... parce qu'on apprend à fonctionner avec tout simplement. L'expérience de la vie fait son chemin... c'est pour ça que les personnes agées sont importantes, elles ont une sagesse, celle de l'expérience. Mais faut-il attendre d'être vieux pour s'en sortir ? Non...
Aujourd'hui et maintenant, c'est ça qui est important, et demain est un autre jour. Transformer ses fragilités en forces fait que demain est un jour meilleur, moins souffrant et plus intéressant. C'est apprendre à aimer sa vie et se donner les outils pour faire avec... malgré la permanence de la chose.

Changer son regard sur la problématique fait aussi partie du cheminement pour aller mieux. Il faut arrêter de voir les côtés négatifs. Il y a des qualités à être TPL, des forces importantes. Va lire sur le mot "émophane"... tu as ça en toi, et c'est bien.
Dans tous nos échanges je vois tes qualités, ta valeur... et je sais que tu t'approches de ta solution. Tu es rendue très loin dans ton analyse, c'est le bon chemin. Tu as encore quelques murs à défoncer pour te voir et apprendre à t'aimer. Je suis certains que tu vas y arriver.

Ce n'est pas négatif ce que je dis... Je dis seulement que de l'espoir mal placé ça fait plus de mal que de bien, et c'est du temps mal utilisé qui ne fait pas avancer. L'espoir bien placé est celui que tu vas te donner en croyant en toi, au lieu de croire des médecins perdus qui disent n'importe quoi... des théories qui changent et bougent.  


Revenir en haut
galinette


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2015
Messages: 225
Localisation: eure

MessagePosté le: Jeu 18 Juin - 02:28 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

bedit

Dernière édition par galinette le Mer 29 Juil - 01:40 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
galinette


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2015
Messages: 225
Localisation: eure

MessagePosté le: Jeu 18 Juin - 02:31 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

apres j ai parler a ma psy d une personne  qui m avait choquer par son impulsivité et son comportement pas tres coherant 


reponse " oui c est typiquement borderline"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 21 Juin - 22:46 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Ce qui apparait incohérent aux yeux des autres, est-ce vraiment de l'incohérence ou un manque de compréhension ?
Réussis-tu toujours à exprimer ta pensée de manière juste et claire ?
La seule chose qui me choque c'est le manque de respect, pour le reste c'est difficile de me faire fâcher. Je sais ce que je suis, je connais ma valeur, alors les insultes et les attaques contre moi me glisse sur la peau sans même m'égratigner. Même ceux qui m'insultent je leur propose de les aider... (???) et souvent ils se poussent en vitesse. Ça me fait rire Smile


Revenir en haut
galinette


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2015
Messages: 225
Localisation: eure

MessagePosté le: Mer 24 Juin - 02:23 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

 ce qui a moi m aurait fait rire( enfin je faisais pas une plaisanterie mais ce que je disais je ne pense pas que c'était bien méchant non plus)  l'a apparement foutu en rage apres est ce réellement a moi qu 'elle s'adressait ?  finalement je ne connaissais pas cette personne et cela n'a pas grande importance après tout  je ferme la parenthese



non je ne m exprime pas toujours de facon claire effectivement 



 Même ceux qui m'insultent je leur propose de les aider... (???) et souvent ils se poussent en vitesse. Ça me fait rire 
 oui j imagine 


Dernière édition par galinette le Mer 24 Juin - 07:39 (2015); édité 7 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Ven 26 Juin - 00:26 (2015)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Les cons, quelques fois ils ne supportent pas de voir un sourire dans nos faces quand ils s'attendent à une riposte parce qu'ils font de la merde pour leur petit ego narcissique. Ça les frustres encore plus... Quand tu leur proposes de les aider en plus, ils pètent les plombs et vire de bord. C'est très amusant et franchement drôle.

Quand ils ne lèvent pas les pattes, là je me permets d'être un con royal (au sang bleu), et selon les propos de bien des gens, j'ai un talent remarquable pour le mérpis et rabaisser ceux qui errent dans la bêtise et la médiocrité. Bref, je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu'ils me fassent, mais ce qu'ils me font est ce qu'ils me donnent le droit de leur faire... Ce n'est pas ça l'égalité et le respect ? Ça aussi je trouve ça très amusant... ça me défoule.


Revenir en haut
chayrigues


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2016
Messages: 2
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 07:45 (2016)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Parents d'une jf borderline diagnostiquée nous nous sentons à la fois agressésEn permanence et forcément responsables ;on fait son possible pour ne pas la rejeter
Mais on souffre trop alors nous temporisons en permanence
En mettant de la distance . Peut être avons nous tort mais comment survivre car c'est tres 
Destructeur ? La laisser partir à l'étranger vue qu'elle abandonne le lycée ?
Les doutes nous rongent 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 26 Sep - 11:03 (2016)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Salut chayrigues...

Il n'y a pas de vie parfaite, de relation parfaite et de parents parfaits.... les enfants ne sont pas parfaits non plus, ils sont juste plus vulnérables.
Les raisons de l'état borderline d'une personne varie beaucoup, il n'y a pas de standards...
Vous avez déjà été enfant et vous savez qu'un enfant ne raconte pas tout à ses parents... il a des secrets.
Chercher la faute commise dans son rôle de parent est quelque fois illusoire, car le problème peut venir d'ailleurs.
Ce serait se culpabiliser d'une faute qui n'existe pas... c'est malsain et inutile... ça mange de l'énergie dont on a besoin pour aider et survivre au moments que l'on doit traverser.
Une cousine a moi est borderline parce qu'elle s'est faite abusée dans son enfance... ses parents ne le savaient pas. Ils l'ont appris 35 années plus tard. Ils cherchaient la faute de leur rôle de parents... Comprendre la situation les a soulagés, mais en même temps troublés. Sentiments ambivalents....

La confrontation et le déni, sont les choses à éviter... c'est ce qu'elle essaie de reproduire comme pattern. La guerre contre un borderline pour gagner son point et se faire entendre est une guerre impossible à gagner. Elle va vous entrainer dans son enfer à chaque fois... et elle va toujours gagner. Elle a besoin d'être appuyée, accompagnée, et de se faire valider pour comprendre sa valeur humaine et construire ses bases pour entretenir des relations avec les autres. Bref, c'est le contraire de la confrontation et du déni... qu'elle provoque dans son entourage.

La laisser partir à l'étranger n'est pas évident. Avoir des problèmes à l'étranger c'est pas la même chose que d'avoir des problèmes chez soi. C'est des plus gros problèmes !!! Je ne sais pas qui est votre fille ni comment elle fonctionne. Peut-être qu'elle est capable de faire un voyage salutaire pour son équilibre... peut-être qu'elle ne peut pas. Le problème c'est les autres, il faudrait qu'elle parte dans un lieu où il n'y a personne ou très peu de personnes autour d'elle. La chose à éviter c'est d'avoir des conflits avec les autorités d'un autre pays... et c'est difficile les relations d'autorité et de hiérarchie pour les borderline.

Donc, je sais pas... Elle va où, pour faire quoi ? Dans quel but ? Vous savez ? Est-ce qu'elle s'est faite entourlouper par des gens à l'étranger ?
Je crois pas qu'il serait plus reposant pour vous d'avoir a vous battre contre des systèmes pour sortir votre fille d'une situation problématique à l'étranger. Les systèmes sont pires à affronter qu'un TPL. Mais en même temps, il faut savoir faire confiance, laisser les autres faire leur chemin pour qu'ils avancent. Ça c'est quand on crois que c'est possible et valable. C'est une façon d'appuyer, d'accompagner, de valider.
Ce n'est donc pas évident... une chose peut être bien et tourner mal. L'inverse aussi...

Comment vous faites pour vous ressourcer en temps que parents ? Des vacances pour la suivre à distance... mais vous faire du bien et relaxer Smile c'est peut-être une idée valable et sécurisante. Avec la technologie d'aujourd'hui c'est facile de rester en contact et de savoir où une personne se trouve.


Revenir en haut
chayrigues


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2016
Messages: 2
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 1 Oct - 11:41 (2016)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

salut
effectivement vaut mieux peut etre attendre pour l'Angleterre vue que la situation se deteriore ;
en 1 semaine arret definitif du lycee, fugue avec mineure 15 ans  , police, consommation crescendo drogues + sérieuses a s'en rendre malade (en retournant la maison pour trouver de l'argent , normal ?), vide absolu , seul objectif , ses appros , service a l'enfance nous disent que  c'est medical, qu un placement foyer jeune serait pire, l'hospitalier ne prend que si ya urgence avec une TS...2 murs ,et nous parents au milieu totalement impuissants à ramasser la saleté laissée derrière elle à tout moment; finalement on attend l'irrémédiable tranquillement Evil or Very Mad
n'y a t il vraiment plus rien à faire ? laisser s'enfoncer ou demander une prise en charge hospitalière?


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Lun 3 Oct - 10:12 (2016)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ? Répondre en citant

Ok !!! Pas simple du tout.... c'est jamais simple.

Arrêter ses études c'est un moindre mal... on peut reprendre plus tard. J'ai abandonné mes études, je détestais l'école quand j'avais cet âge moi aussi. Le milieu scolaire ne m'aidait pas, il était nuisible, destructeur et participait à détruire mon estime de moi. J'ai quitté l'école 2 années pour travailler et survivre seul par mes propres moyens, à 16 ans, en appart sans aucun contact avec personne. Mon lit c'était un vieux matelas ramassé dans un dépotoir et j'avais rien d'autre que ça. J'ai repris mes études par la suite pour me taper 16 années de scolarité de plus au Cégep (ça n'existe pas en France) et à l'université. Je suis professeur aujourd'hui... ironiquement.
Les chemins ne sont pas tracés devant nous... c'est toujours l'inconnu.

Pour la consommation de drogue, j'en ai aussi l'expérience. Le problème est plus complexe à résoudre... Il y a malheureusement un contexte social (ses amis, amies, fréquentations) qui sont la pierre angulaire de la réussite dans la démarche de se défaire de ce problème. Il faut qu'elle voit et choisisse de quitter tous son milieu et de s'en éloigner pour ne plus avoir de contact avec eux. Sinon, la proximité rend la chose impossible. Son désir de foutre le camp à l'étranger est salutaire en ce sens qu'il coupe les pont avec un milieu nuisible qui l'entraine dans la consommation. Elle sait donc quelque part ce qu'elle doit faire pour se faire du bien et se sauver... mais elle est dans les gestes précipités et la panique. Dans les cas de consommation de drogues dures, il faut de l'aide... c'est presqu'impossible de s'en sortir seul. Il faut un suivit médical et un cadre qui contrôle les carences et le risque de rechute à cours termes. Une cure de désintox....

Une personne au prise avec des problèmes de consommation ne pense qu'à ça... comment s'en procurer d'autres. Et il volera tous ceux qui l'entoure pour pouvoir s'en procurer. C'est un sérieux problème qui détruit des vies souvent. Ce n'est pas quelque chose qui se raisonne et se rationnalise. C'est un besoin qui devient vital... Ce pourquoi il faut qu'elle soit dans un milieu contrôlé pour qu'elle s'en sorte.

La placer en foyer jeune est effectivement une mauvaise idée. Ce genre de milieu est nocif et inhumain. Elle va juste plus profondément s'enliser. Les jeunes que ça aide sont une minorité, les conséquences sur la vie de la majorité de ceux qui en font l'expérience sont lourdes et durables dans le temps. Scrapeux de vie !!! Je vous suggère de voir un film québécois sur le sujet : Catimini

Elle fugue... elle fuit quoi ? Quand on fugue on fuit quelque chose qui nous fait du mal ou qui fait qu'on se sent pas bien... un contexte ou un milieu toxique.

Les ados sont souvent bordéliques, le ménage et garder un environnement propre vient dans une phase plus tard. Ramasser derrière elle c'est votre choix de parents. Mais pour garder l'endroit salubre je comprends qu'il y a des limites à ne pas dépasser Smile

Attendre l'irréparable n'est pas une solution... c'est de l'impuissance à trouver des solutions (à les voir) dans un contexte ou personne dans le milieu spécialisé n'a de solutions à proposer pour vous aider.

Je pense qu'une cure fermée de désintoxication et qu'elle parte voyager en sortant de là serait une bonne chose pour lui permettre de se faire du bien et d'éviter de replonger dans la consommation. Il faut avoir des contacts (famille ou amis) pour garder un œil sur elle si elle voyage.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:44 (2018)    Sujet du message: Pourquoi est-il borderline ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> Parent -> Êtes-vous en cause ? Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com