tpl borderline Index du Forum tpl borderline
Pour ceux qui veulent savoir, se comprendre ou comprendre un proche atteint du trouble de la personnalité limite... bienvenu dans mon enfer.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

moi et ma vie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Qui êtes vous ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Mar 20 Oct - 09:11 (2015)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

je suis moi même, une jeune femme de 21 ans avec un trouble de la personnalité, parfois difficile parfois heureuse, parfois euphorique, bref vous avez tousses compris mes émotions change d'un moment à l'autre comme toutes personnes aillant un trouble de personnalité.


j'ai appris que je n'allais pas bien à 16 ans, mais je ne s'avais pas ce qui ce passée j'étais perdu, ont m'as mis en hôpital pédopsychiatrie car je n'arriver plus à suivre les coure (j'étais dans un collèges privé), j'ai arrêter car j'étais en plein délire, totalement perdu et seul dans mon monde à moi. 



2 tentatives de suicides: une as 17 ans lorsque j'ai faillit passée par un balcon, j'ai eu la chances d’être rattraper par deux éducateurs plutôt costo, mais ont à pas tousses de la chances, alors je vous conseil de ne pas faire comme moi, car je m'en veux encore aujourd'hui et pourtant j'ai eu du temps pour m'en remettre. Aujourd'hui je me souviens de cette acte comme si c'étais hier je me revois encore passer la barrière du balcon, j'ai eu si peur, j'en ai pleurer et j'en ai souffert. Alors ne faites pas comme moi, je vous en surplis tous ça ne résoudras absolument rien au contraire vous enfoncerais le clou.
A 18 ans j'ai fait une surdose de cachet, j'ai avaler 10 cachet de Depakote et 5 autre cachet, ça ma mené à un moi d’hôpital psychiatrique, et là j'avoue que l’hôpital psychiatrique c'est l’enfer, il y as des barreaux à toutes les fenêtre, tu entend des personne crier à longueur de journée, ta journée et interminable, tu n'as rien à faire appart tourner en rond, voir des psy, prendre tes cachet , manger, dormir et ce laver. Voilà si tu veux pas finir en hôpital psychiatrique, avec des personne qui crie à longueur de journée à longueur, ne faits pas comme moi, ça n'en vos pas la pêne il y as toujours une autre solutions, parle exprime toi et si tu à personnes saches que tu peut toujours faire appel à quelqu'un.Si ont veut ont peut accroche toi et tu verras que tu vas te sortir de là, ne reste jamais seul.
 


à l'heure qu'il est je vit à Grenoble depuis deux ans en foyer pour jeune travailleur handicapé, j'ai un travail certes ce n'est pas le métier de mais rêve mais, c'est un métier qui sert à payer mon foyer, à payer mes repas et tous ce dons j'ai besoins. Un métier qui me fait vivres et travailler ça à des bon coter, ça t'occupe les journée et ça permet de ne pas rester chez toi à ressasser tes problème ça te fait sortir, tu vois d'autres personnes avec qui tu peu discuter. Un métier c'set très important, ça te donne de la valeur.
Je travail en blanchisserie dans un ESAT (Etablissement et Services d'Aide par le Travail).Je fait ce travail depuis 2 ans.
J'ai de nombreux collègues avec qui je m'entend plus où moins bien, il y as un services médical et sociale présent pour les travailleur c'set Ces établissements sont ouvert aux personnes handicapés dans l'impossibilité de travailler dans un autre cadre.

je voies mon père une fois par mois et ma mère deux fois par ans, ceci à étais décidée avec l'accord de mon père,                               du chef de services du foyer, des éducateurs et de moi même.


si je vous donne c'est conseil c'est que j'ai pu vivre tous ça et je sais ce que ça fait, je ne suis surement pas la seul à l'avoir vécus ça, mais je ne souhaites pas que ça arrives à d'autre alors écouter moi et ne refaites pas ce que j'ai fait car c'est difficile de remonter la pante, après un choc comme celui ci, je sais ce que je dit. Courage à tousses et as toutes, j'espère avoir aider certaines personnes, si vous avez des questions pausais les moi, je répondrais le plus tôt possibles, je suis ouvertes à toutes questions n'hésité pas.
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Dernière édition par lamisseborderline le Mar 3 Nov - 16:04 (2015); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Oct - 09:11 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Mer 21 Oct - 23:38 (2015)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

Salut !

Je te remercie d'avoir écrit.

Pour avoir aussi fait quelques tentatives de suicides, je connais bien le milieu que tu décris.
Nous sommes tous différents... c'est pour ça que les protocoles d'interventions standardisés ne donnent pas de bons résultats. Ont ne peut pas dire que 4% de succès dans les thérapies spécialisées offertes soit un succès. Nos univers sont bien plus complexes. Je vais donc t'expliquer tout de suite mes particularités.

Malgré ce que comprennent certaines personnes qui lisent mes propos sur ce site, je ne suis pas en détresse... je ne cherche pas d'aide, je veux simplement échanger, partager des expériences, et informer (mettre en garde) sur certaines pratiques en psychologie pour faire changer la nature des soins offerts et éteindre la stigmatisation et la discrimination contre des gens qu'on se plait à diagnostiquer sur la base de leurs différence.

J'aime beaucoup comme tu commences ton texte... "Je suis moi..." et ça c'est merveilleux. C'est plein de gens qui se disent normaux qui ne sont pas foutu de faire ça...

Je travaille comme prof... mais pour moi c'est juste vendre ma vie pour des bouts de papiers qui ne représentent pas grand chose pour moi... je n'ai aucune notion d'argent, j'en ai jamais de toute façon. Je fais les choses que j'aime, enseigner je le ferais gratuitement parce que j'aime aider les gens. À mon travail, j'ai des mauvaises relations avec mon patron, mes collègues, la structure carcérale de ce milieu déficient... beaucoup de problèmes. Je fais ce que je veux, ce que je considère valable pour aider et c'est par centaines que mes étudiants me disent que je les aide bien... et ça dérange. Au lieu de s'interesser à ce que je fais, on essaie de me faire respecter le cadre qui ne fonctionne pas. Ça me fait chier de me lever le matin pour aller faire le mouton noir, je le fais seulement parce que j'aide des gens.

J'ai eut plein d'emplois, des centaines aussi... Je suis très polyvalent. Mon métier ne me définit pas. Je ne me présente pas en disant mon métier... je parle de moi. Bonjour, je fais de la voile et je rêve de faire un tour du monde. Ça c'est ce que je suis... Réussir dans la vie en gravissant les échelons et en travaillant dur 50h par semaine pour avoir de l'argent et vivre quand je serais vieux et malade à la retraite.... non, ce n'est pas pour moi. Moins je travaille, mieux je me porte parce que j'ai plein d'autres choses à faire.

Le suicide, pour moi c'est spécial. Je ne fais pas des suicides émotifs ou impulsifs... c'est réfléchis et froid, presque mécanique. Si tu as lu mon histoire familiale, tu comprendras que j'ai été élevé pour faire ça. J'y pense de manière automatique à tous les jours, c'est devenu normal et même banale pour moi. Mon suicide à 19 ans m'a aidé dans le sens qu'il a été un outil pour éliminer des personnalités non viables. J'ai une personnalité fragmentée, un genre de personnalités multiples mais tous en même temps. En tuer quelques unes m'a permis de faire grandir ceux qui sont restés pour être ce que je suis aujourd'hui... juste moi, je suis moi. Ce n'est pas une façon de faire qui est saine, c'est hyper dommageable. Il m'a fallut 3 années pour m'en remettre, tout stabiliser. J'aurais pu trouver d'autres chemins pour me rendre où je suis, des chemins plus faciles. Le suicide n'est pas une solution, c'est un résultat relié à un contexte social.


Revenir en haut
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 16:02 (2015)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

je n'est pas lu ton histoire familial mais il vas falloir que j'aille voir ça pour en s'avoir plus j'ai pas eu le temps de voir le forum entièrement j'ai vue certaine chose mais pas tout. je suis contente que tu est aimée la façons dont j'ai commencée mon texte, en disent que j'étais simplement moi. 
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 21:17 (2015)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

Ta valeur ne se trouve pas dans le regard que les autres portent sur toi... ta valeur se trouve dans le regard que tu poses sur toi-même.
J'aime les propos du type : Je suis moi et je m'assume, je suis borderline... et après, je suis moi et j'en suis fière, etc.
Je ne considère pas que je suis malade du fait que j'ai des difficultés, des opinions, des valeurs, une façon de voir les choses différente de ce que la majorité considère acceptable. J'ai le don d'être conscient, sensible, de faire preuve de respect et de compassion devant les gestes qui posent préjudices aux autres. Mais j'ai une profonde intolérence contre l'injustice, la discrimination, ceux qui se croient justifiés d'agresser et détruire la différence.
Je suis moi, je suis borderline... et puis après ! Je ne suis pas différent des autres, je ne suis pas plus anormal que ceux qui me jugent. Comme eux, je fonctionne avec un passé et je marche vers devant avec les outils qu'on m'a donné.
Avoir un coffre à outils différent ne fait pas de moi une personne qu'on à le droit de discriminer, de mépriser, ou de détruire.
Si je reproduisais dans ma vie l'intolérence et la violence de mon histoire, il y a longtemps qu'on m'aurait tué ou enfermé. Je n'ai jamais fait ce genre de choix, reproduire... J'ai conscience du mal qu'on m'a fait et au lieu de détruire j'ai toujours choisi d'aider et protéger. On m'accuse d'être malade mentale parce que je regarde les choses différements, que je condamne et m'oppose à des gestes de répressions gratuits, basés sur les préjugés, la haine de la différence, le discrédit des opinions et des valeurs d'autrui, dans un monde intolérent qui vise la conformité et l'uniformité (comme si la vie était un objet de fabrication industrielle).
Je suis borderline, et puis après... je ne voudrais pas être comme les autres, penser et voir comme les autres. Être méchant et fermé, injuste pour parrer à mon unique besoin, juger des autres sur des différences et me comporter comme un attardé socialisé. Libre penseur, c'est depuis toujours un problème pour la société, qui aujourd'hui est jugé à titre de maladie mentale sur une divergence d'idée, de choix... celui de voir et critiquer ou celui de fermer les yeux et se conformer.

Je suis borderline, et puis après... qu'est-ce que j'en ai à foutre !!!! Je ne suis pas moins digne d'exister, je n'ai pas moins droit au respect de ma vie et de mon intégrité. J'existe et je vais continuer d'exister...

Je suis moi, je ne suis pas les autres...


Revenir en haut
lamisseborderline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2015
Messages: 28
Localisation: GRENOBLE

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 05:19 (2016)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

Salut ça fait longtemps que je suis pas venus par ici oui je ne suis pas meilleur que les autre, parfois je me abbesse ça peut arriver car je ne suis pas non plus doté de force incroyable j'ai mes faiblesse comme tout le monde. Ce que tu as pue dire sur ma présentation ma beaucoup plus je te remercie vraiment ce que tu dit de moi ne m'as pas rabaisser en aucun cas au contraire j'ai pue me relever et voir la chose d'une autre manière.


J'ai d'autre chose à te dire mais pas le temps alors je te ferais un message plus complet des que le temps seras là .




Merci à bientôt    
_________________
un pas à la fois me suffis "Gandi"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2013
Messages: 1 084
Localisation: Quebec

MessagePosté le: Sam 3 Déc - 11:46 (2016)    Sujet du message: moi et ma vie Répondre en citant

Smile Salut


Je suis content de te reparler. Si nos discussions t'on aidées à te regarder avec d'autres yeux c'est merveilleux. 
Tu es plus forte que tu crois... 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:44 (2018)    Sujet du message: moi et ma vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    tpl borderline Index du Forum -> tpl borderline -> Qui êtes vous ? Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com